“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Patrice Cellario, conseiller-ministre de l'Intérieur: "On ne prévoit pas de conduire si on prévoit de boire!"

Mis à jour le 06/08/2019 à 09:35 Publié le 06/08/2019 à 08:51
Patrice Cellario, conseiller de gouvernement-ministre de l’Intérieur

Patrice Cellario, conseiller de gouvernement-ministre de l’Intérieur Photo Monaco-Matin

Patrice Cellario, conseiller-ministre de l'Intérieur: "On ne prévoit pas de conduire si on prévoit de boire!"

Prévention, dialogue avec les établissements de nuit, contrôles d'alcoolémie... Patrice Cellario, conseiller de gouvernement-ministre de l’Intérieur, explique les actions de la Sûreté publique et du gouvernement pour lutter contre l'alcool au volant.

Observez-vous une augmentation de délits liés à l’alcoolémie en Principauté ces derniers mois?
J’aurais tendance à dire que tout fait délictueux est un fait de trop. Sur la moyenne de ces dix dernières années, il y a plutôt une baisse; mais par rapport à l’année dernière, il y a une très légère hausse. Aujourd’hui, notre rôle est de mener une action de prévention vis-à-vis de la consommation de l’alcool. Car quand elle devient excessive, elle est génératrice d’un certain nombre de comportements à risque. L’un de ces comportements est la conduite sous l’emprise de l’alcool où le risque d’accident est très élevé car on perd ses capacités d’appréciation des situations, et les réflexes sont amoindris. 

Comment peut s’organiser cette prévention?
La mesure la plus saine: on ne prévoit pas de conduire si on prévoit de boire. Chaque individu doit se responsabiliser, comme désigner un capitaine de soirée dans un groupe, qui ne boit pas et ramène les autres. L’action de prévention est très importante, il faut que nous la développions, en martelant les messages. Nous sommes dans des distances en Principauté qui permettent très facilement de pouvoir se déplacer à pied ou de prendre des transports en commun. Et je salue également l’action entreprise par l’association Be Safe avec cette démarche de faire la fête sans risques qui est particulièrement pertinente et intéressante. En plus, ce sont des jeunes qui parlent aux jeunes, toujours mieux que lorsque ce sont des vieux qui parlent aux jeunes !

>>LIRE AUSSI. A Monaco, cinq filles ramènent les fêtards alcoolisés chez eux

Quels échanges avez-vous avec les patrons d’établissements de nuit concernant la consommation d’alcool?
Le dialogue que nous avons avec eux consiste à leur dire qu’ils ont une part de responsabilité et qu’ils doivent faire attention pour éviter la surconsommation d’alcool et le départ inopiné de clients qui visiblement ne sont pas en état de conduire.

Les équipes de la Sûreté publique renforcent-elles leurs contrôles au cours de l’été?
L’activité de la Principauté fait que les contrôles sont quasi-permanents de manière à détecter les conducteurs sous l’empire d’un état alcoolique ou en ivresse manifeste. Nous avons certes des périodes plus calmes que d’autres mais des événements tout au long de l’année sont potentiellement susceptibles de générer ces comportements. Même si en été, nous avons plus de vacanciers et de gens qui sortent le soir.

>>LIRE AUSSI. Les propositions des magistrats de Monaco pour combattre le fléau de l'alcool

Prônez-vous l’idée de renforcer les transports en commun la nuit, pour éviter aux gens qui sortent de prendre leur véhicule?
Plus il y aura des systèmes qui évitent à la personne qui a consommé de l’alcool d’avoir à se conduire elle-même, plus on répondra à cette problématique pour la juguler. La circulation des transports en commun la nuit a été renforcée. Cependant, le transport de nuit n’est pas là que pour s’occuper des gens qui font la fête, il a une mission plus large pour répondre à des personnes qui ont besoin de se déplacer la nuit. Mais plus l’offre de transport sera étoffée, mieux ce sera.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.