“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Pas de hausse d'impôts à Beausoleil

Mis à jour le 20/12/2017 à 05:08 Publié le 20/12/2017 à 05:08
La commune est une fois de plus à l'équilibre cette année.

La commune est une fois de plus à l'équilibre cette année. Frantz Chavaroche

Pas de hausse d'impôts à Beausoleil

C'est lundi soir que s'est voté le budget lors du conseil municipal de Beausoleil.

C'est lundi soir que s'est voté le budget lors du conseil municipal de Beausoleil. Un budget une fois encore équilibré entre recettes et dépenses, à 9 709 531 euros. « Nous n'empruntons pas et n'augmentons pas les impôts. Cet équilibre est le résultat d'un travail de maîtrise des dépenses scrupuleuse sur les frais de fonctionnement et sur les frais de personnel, qui représentent 58 % des dépenses de la commune », a confié le maire, Gérard Spinelli.

Les taux de l'imposition locale seront donc maintenus sur décision du conseil. Soit 21,85 % pour la taxe d'habitation, 26,15 % pour la taxe foncière sur les propriétés bâties, et 31,69 % sur les propriétés non bâties.

Le vote du budget n'a nécessité qu'une poignée de minutes.

Peu d'opposition

La quasi-totalité des délibérations ont été votées à l'unanimité moins une voix. C'est Lucien Prieto, conseiller municipal d'opposition, qui a manifesté sa désapprobation ou s'est abstenue, à l'exception des cinq dernières délibérations portant sur la durée de travail et les horaires des employés municipaux, qu'il a approuvées. Jean-Claude Guitard, autre élu d'opposition qui avait fait grand bruit lors du vote du budget de 2017, n'était pas présent au conseil, pour la deuxième fois consécutive.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct