“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Ouragan Dorian: le prince Albert II apporte tout son soutien aux Bahamas

Mis à jour le 05/09/2019 à 09:45 Publié le 05/09/2019 à 09:43
L'ouragan Dorian a durement touché l'île de Great Abaco, au nord des Bahamas, le 3 septembre 2019.

L'ouragan Dorian a durement touché l'île de Great Abaco, au nord des Bahamas, le 3 septembre 2019. Photo AFP / Paul Halliwell

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Ouragan Dorian: le prince Albert II apporte tout son soutien aux Bahamas

Dans une dépêche officielle adressée mercredi en fin de journée au Premier ministre des Bahamas, le prince Albert II tient à apporter tout son soutien à ce petit pays de la Caraïbe confronté à une catastrophe naturelle de grande ampleur qui a fait au moins vingt morts.

"C'est avec émotion et tristesse que j'ai appris la tragédie historique à laquelle votre pays est confronté après le passage de l'ouragan Dorian dans la partie nord-ouest de l'archipel dimanche", écrit le souverain.

"Au nom du peuple de la Principauté de Monaco et de ma famille, poursuit le souverain, je souhaite exprimer mes sincères condoléances et ma profonde sympathie au peuple des Bahamas pour les pertes en vies humaines. Nos pensées les plus profondes et notre sympathie vont aux familles des victimes, aux blessés et à toutes les personnes touchées, particulièrement les habitants des îles de Grand Bahama et Abaco, qui n’ont ni abri ni nourriture."

Le prince Albert II assure enfin le Premier ministre des Bahamas de sa "profonde solidarité en ces temps très difficiles".

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.