Orages en Corse: que faut-il retenir de la réunion de crise présidée ce soir par Emmanuel Macron?

Emmanuel Macron a présidé jeudi soir une cellule interministérielle de crise pour anticiper les mesures à prendre en Corse où de violents orages ont fait cinq morts dans la journée tandis que d'autres intempéries sont attendues dans la nuit.

AFP Publié le 18/08/2022 à 21:05, mis à jour le 18/08/2022 à 22:54
Emmanuel Macron a présidé une réunion de crise jeudi 18 août après les orages qui ont fait cinq morts en Corse. Photo Christophe Simon - pool - AFP

Le chef de l’État a supervisé un point de situation en visioconférence depuis le fort de Brégançon (Var), où il est en vacances et où la Première ministre Élisabeth Borne, également en villégiature dans la région, l'avait rejoint.

L'objectif est de "regarder les prochaines heures sur le plan météo (...), d'en tirer tous les éléments d'organisation nécessaires et de pouvoir sur les prochaines heures et les prochains jours prendre les bonnes décisions", a-t-il dit à l'ouverture de la réunion.

"Au-delà de cela, nous aurons évidemment les mesures d'accompagnement à acter pour les personnes comme pour le territoire", a-t-il ajouté en réitérant son soutien à la Corse et en ayant une "pensée pour les familles des victimes".

Les ministres de l'Intérieur Gérald Darmanin, de la Transition écologique Christophe Béchu, des Armées Sébastien Lecornu, de la Santé François Braun et le secrétaire d’État chargé de la Mer, Hervé Berville, sont intervenus à distance.

Gérald Darmanin s’est rendu sur place

Peu de temps avant cette réunion, Gérald Darmanin avait fait un point de situation depuis la Corse où il s'est rendu dans la journée.

 

La Première ministre a activé jeudi après-midi la cellule interministérielle de crise alors que de nouveaux orages et des trombes marines sont attendus dans la nuit de jeudi à vendredi en Corse.

"Nous suivons de près les opérations qui ont lieu sur terre et en mer", a tweeté Élisabeth Borne, en référence aux moyens de secours mobilisés.

L'île méditerranéenne, où la saison touristique bat son plein, est de nouveau passée en vigilance orange à partir de ce soir, 21H00, jusqu'à vendredi, 10H00.

Des orages brutaux, accompagnés tôt dans la matinée de rafales de vent pouvant atteindre plus de 200 km/h par endroits, ont tué jeudi six personnes dans l'île, victimes notamment de la chute d'arbres dans des campings.

 

Le  président de la République s'était entretenu à deux reprises dans la journée avec le président du Conseil exécutif de Corse, Gilles Simeoni, afin de lui "témoigner tout son soutien et l'assurer de l'entière mobilisation des moyens de secours", a précisé l’Élysée.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.