“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

  • Et si vous vous abonniez ?

    Au quotidien, où que vous soyez, consultez le journal complet en ligne, dès 6h du matin.

    Abonnez-vous

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Monaco ne confinera pas ce week-end, mais recommande de ne pas se rendre dans les Alpes-Maritimes

Mis à jour le 24/02/2021 à 18:44 Publié le 24/02/2021 à 18:28
À Monaco, pour les deux week-ends à venir, la circulation intra muros sera libre pour la population résidente (Photo Jean-François Ottonello)

À Monaco, pour les deux week-ends à venir, la circulation intra muros sera libre pour la population résidente (Photo Jean-François Ottonello) Photo Jean François Ottonello

Toute l'info locale + Des reportages exclusifs

Monaco ne confinera pas ce week-end, mais recommande de ne pas se rendre dans les Alpes-Maritimes

En conférence de presse ce mercredi, le gouvernement princier a détaillé sa stratégie en précisant que les résidents de la Principauté, de retour de vacances devraient aussi se soumettre à un test PCR.

C’est officiel : la Principauté ne suivra pas le mouvement du département voisin et ne confinera pas sa population pour les week-ends à venir du 27 et 28 février et 6 et 7 mars. "Ça veut dire que les résidents monégasques pourront continuer à vivre en Principauté, sortir de leur domicile, faire leurs courses, aller au restaurant le midi dans le respect du couvre-feu" a confirmé ce mercredi, Pierre Dartout.

En revanche, le chef du gouvernement recommande à la population de la Principauté de ne pas se rendre dans le département des Alpes-Maritimes compte tenu de la situation sanitaire, sauf motif impérieux. "Nous sommes dans une situation exceptionnelle qui exige des décisions exceptionnelles. Il ne s’agit pas d’interdire mais de recommander".

Pour autant, le gouvernement monégasque est toujours en attente d’indications en provenance de la préfecture des Alpes-Maritimes pour préciser les modalités de transit, si des Monégasques souhaitent se rendre pendant le week-end dans une commune des Alpes-Maritimes qui n’est pas confinée. Une précision attendue car les trois communes françaises entourant la Principauté étant confinée ce week-end, il faudra assurément les traverser pour se rendre dans l’arrière-pays.

L’obligation de se faire tester à son retour à Monaco

Ce mercredi, le gouvernement a insisté aussi, dans un souci de protection de la population, que l’obligation de produire un test PCR négatif pour entrer sur le territoire monégasque pour plus de 24 heures de facto, doit être respectée aussi par les Monégasques et résidents de retour de vacances.

"Nous savons, par expérience, que le retour de vacances ont conduit en Principauté à une recrudescence de cas positifs On comprend que les Monégasques aient envie de prendre des vacances, nous leur disons, attention quand vous revenez, faites vous tester pour être sur que vous n’avez pas une capacité à contaminer, c’est obligatoire, les choses doivent être très claires" a souligné le ministre d’État.

Techniquement, le gouvernement compte solliciter les familles qui se sont faites testées avant leur départ en vacances. "Nous avons leurs coordonnées, nous leur adressons un message pour qu’ils aient la même prudence en revenant que quand ils sont partis. Avec cette obligation, nous faisons appel au sens civique" précise Didier Gamerdinger, conseiller de gouvernement pour les Affaires Sociales et la Santé.

Des contrôles systématisés le week-end

Sur le territoire, Patrice Cellario, conseiller de gouvernement pour l’Intérieur, a annoncé que de la Sûreté publique, mobilisée de manière plus conséquente, procédera à des contrôles très stricts pour limiter considérablement les flux de circulations.

"Les contrôles seront systématiques aux différentes entrées de la Principauté : routières, ferroviaires et aussi à l’héliport pour s’assurer que toutes les personnes qui arrivent sont dans la règle". C’est-à-dire, porteuses d’un PCR négatif de moins de 72 heures, à l’exception travailleurs et les scolaires, ainsi que les résidents des Alpes-Maritimes et du Var pour un déplacement de moins de 24 heures.

Lundi et mardi, les autorités ont déjà refoulé 400 véhicules. Et une attention toute particulière sera apportée désormais sur les usagers du train, où la masse de gens transitant rend le contrôle moins aisé. "C’est un flux de personnes conséquent, plus difficile à identifier mais nous allons intensifier les contrôles" promet Patrice Cellario, "pour s’assurer qu’il n’y a pas d’échappatoire ou de contournement de la règle par ce moyen de transport".

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.