“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Monaco et l'UE: l'heure de la communication

Mis à jour le 04/10/2016 à 05:08 Publié le 04/10/2016 à 05:08
Le ministre d'État a accueilli les journalistes des radios européennes pour  présenter un dossier politique et économique sur lequel il veut manifestement communiquer : les négociations avec l'Union Européenne.

Le ministre d'État a accueilli les journalistes des radios européennes pour présenter un dossier politique et économique sur lequel il veut manifestement communiquer : les négociations avec l'Union Européenne. J.D.

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Monaco et l'UE: l'heure de la communication

Le dossier complexe des négociations passe aussi par l'information. Le ministre d'État a ainsi présenté aux journalistes de radios européennes les spécificités du pays hier

Nous sommes un état européen, clairement. » Hier, le ministre d'État a invité vingt-cinq rédacteurs en chef et responsables des programmes européens des radios membres du réseau Euranet+. À ses côtés, Gilles Tonelli, conseiller de gouvernement-ministre des Relations Extérieures et de la Coopération et Isabelle Costa, secrétaire général adjoint du Gouvernement en charge de la Cellule Europe. Le ministre a profité du Comité éditorial d'Euranet+ qui se déroule à Monaco, hier et aujourd'hui au Novotel, pour expliquer le travail de son gouvernement dans les négociations avec l'Union Européenne. « Si Monaco trouve un cadre politique avec l'Europe ça peut aller très vite, mais nous avons le temps. Nous ne voulons pas un accord, mais un bon accord ».

Préserver l'identité du pays

Et « ce n'est pas parce que Monaco est petit que c'est simple. Nous avons besoin de préserver non seulement les Monégasques mais aussi notre identité. » Alors, si la Principauté est liée à l'Europe (même taxe, mêmes taux qu'en France, zone Euro, accord de Schengen, échange automatique d'information pour lutter contre le blanchiment...), le ministre entend également préserver les spécificités du pays. Et pour réduire « l'écart entre la réalité et la perception », il communique auprès des relais d'opinion.

Euranet+ est un consortium de radios internationales et nationales européennes créé en 2007 avec le soutien de la Commission européenne. L'objectif de ce réseau est de permettre un traitement pan-européen de l'actualité communautaire. La présence en Principauté de ces patrons d'informations avait pour objectif de sensibiliser des responsables éditoriaux de seize pays européens aux négociations en cours entre la Principauté et l'Union européenne en vue d'un accord d'association et de leur faire prendre conscience, sur le terrain, des spécificités monégasques. « C'est important que vous sachiez où nous en sommes avec l'Europe », a expliqué Serge Telle. Et de rappeler l'étroitesse du territoire, la minorité en nombre des Monégasques, les nécessités économiques d'un accord avec l'Europe pour certaines entreprises...

Si le Brexit pouvait un temps laisser penser que les négociations allaient ralentir, on voit au contraire qu'elles sont au cœur des préoccupations politiques.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.