“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Monaco accueille le siège de l'Accord Pelagos

Mis à jour le 04/04/2017 à 11:20 Publié le 04/04/2017 à 05:26
Sous l'œil du prince Albert II, de Ségolène Royal et de Gian Luca Galletti, ministre italien de l'Environnement, les signataires, de gauche à droite :  Xavier Sticker, président de la Réunion des parties à l'Accord Pelagos, Gilles Tonelli, conseiller de gouvernement-ministre des Relations Extérieures et de la Coopération, Fannie Dubois, secrétaire exécutif de l'Accord Pelagos.

Sous l'œil du prince Albert II, de Ségolène Royal et de Gian Luca Galletti, ministre italien de l'Environnement, les signataires, de gauche à droite : Xavier Sticker, président de la Réunion des parties à l'Accord Pelagos, Gilles Tonelli, conseiller de gouvernement-ministre des Relations Ext... Manuel Vitali/Dir'Com'

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Monaco accueille le siège de l'Accord Pelagos

Le partenariat a été signé hier matin pour que Monaco soit le siège de cet accord qui, depuis 1999, délimite un sanctuaire marin pour les cétacés entre l'Italie, la France et la Principauté

Il était question de protection maritime hier sur le Rocher.

À l'occasion de la 8e Monaco Blue Initiative, autour du prince Albert II, des représentants de la communauté scientifique internationale, décideurs et acteurs économiques se sont retrouvés au Musée océanographique pour évoquer les grands enjeux sur les océans aujourd'hui.

Une journée qui s'est naturellement alliée avec la signature de l'accord de siège Pelagos à Monaco entre Monaco, la France et l'Italie. Une signature sous l'œil du souverain, du ministre italien de l'Environnement, Gian Luca Galletti.

Et de la ministre française de l'Environnement, Ségolène Royal, qui a particulièrement œuvré pour ce projet et pour développer des actions environnementales en Méditerranée.Une action qu'elle a rappelée à la tribune de la Monaco Blue Initiative.

Seule aire marine protégée de Méditerranée

Depuis sa validation en 1999 à Rome, l'accord Pelagos, signé par la France, l'Italie et Monaco a permis la création d'un sanctuaire pour protéger les mammifères marins et leurs habitats de toutes menaces d'origine anthropique, depuis les cotes varoises jusqu'au golfe de Gênes en s'entendant au nord de la Sardaigne.

Il s'agit de l'unique aire marine protégée internationale (87 500 km²) dédiée à la protection des mammifères marins, en Méditerranée.

La signature hier de l'accord de siège Pelagos permet la reconnaissance des statuts juridiques du secrétariat Permanent de Pelagos, en Principauté, qui s'est installé, dans des locaux à la tour Odéon et entend affirmer sa présence « et développer les actions de communication » a promis sa secrétaire exécutif, Fannie Dubois.

Autour du souverain, les trois pays ont également signé le Manifeste de Monaco pour les océans, pour unir toutes les énergies au service des océans.

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.