“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Monaco à l'assemblée de l'Union interparlementaire

Mis à jour le 07/04/2016 à 05:06 Publié le 07/04/2016 à 05:06
Nathalie Amoratti-Blanc et Alain Ficini.

Nathalie Amoratti-Blanc et Alain Ficini. Photo DR / Conseil National

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Monaco à l'assemblée de l'Union interparlementaire

Alain Ficini et Nathalie Amoratti-Blanc, président et membre de la délégation monégasque, ont participé aux travaux des commissions de la 134e Assemblée de l'Union Interparlementaire (IUP), organisation mondiale des États, qui s'est tenue à Lusaka, en Zambie.

Alain Ficini et Nathalie Amoratti-Blanc, président et membre de la délégation monégasque, ont participé aux travaux des commissions de la 134e Assemblée de l'Union Interparlementaire (IUP), organisation mondiale des États, qui s'est tenue à Lusaka, en Zambie.

L'Assemblée de l'UIP - précédemment Conférence interparlementaire - est une institution qui rassemble 170 participants dont 10 associés. Les parlementaires se réunissent deux fois par an et se penchent sur des questions internationales.

La délégation monégasque a déposé plusieurs amendements qui ont été retenus par la Commission de la Démocratie et des Droits de l'Homme, une des quatre commissions permanentes de l'UIP. Ces amendements, très techniques, ont permis d'enrichir un texte relatant des problématiques liées au terrorisme, démontrant la reconnaissance de Monaco au sein de cette organisation internationale.

Monaco siège également, de manière permanente, dans d'autres organisations incontournables sur l'échiquier européen, à commencer par l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), l'Assemblée parlementaire pour la Méditerranée (APM) ainsi que celle pour la Francophonie (APF) ou encore l'Assemblée Parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE).

« Ces divers déplacements sont des occasions riches pour notre petit État de mieux faire connaître aux membres de ces institutions nos particularismes et notre fonctionnement parlementaire. À force de déplacements, nous tissons un réseau de plus en plus important et nous faisons un vrai travail de lobbying », explique Alain Ficini.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.