Rubriques




Se connecter à

Marie-Pierre Gramaglia va quitter ses fonctions au gouvernement princier de Monaco, on sait qui va lui succéder

Ce vendredi, par communiqué de presse, le palais princier a annoncé le départ prochain de Marie-Pierre Gramaglia au poste de conseiller de gouvernement - ministre de l'Equipement, de l'Environnement et de l'Urbanisme. Au 1er septembre, date à laquelle elle quittera ses fonctions, Céline Caron-Dagioni lui succédera à ce poste.

Thibaut Parat Publié le 06/08/2021 à 11:09, mis à jour le 06/08/2021 à 14:30
Marie-Pierre Gramaglia quittera ses fonctions au 1er septembre. Elle occupait le poste de conseiller de gouvernement - ministre depuis 2011. Photo Jean-François Ottonello

Le bruit courrait depuis quelques temps déjà. Il a été confirmé ce vendredi par le Palais princier.

Au 1er septembre prochain, Marie-Pierre Gramaglia quittera ses fonctions de conseiller de gouvernement - ministre de l'Equipement, de l'Environnement et de l'Urbanisme.

Cette Monégasque, née en 1962, avait intégré les hautes sphères du gouvernement princier, le 14 janvier 2011 sous l'ère Michel Roger, à l'occasion d'un remaniement ministériel.

 

Auparavant, elle était entrée dans l'Administration en 1993 pour occuper des postes dans divers services. Conseillère technique au département des Finances, elle avait accédé en 2008 à la direction des Communications électroniques (ex-direction du contrôle des concessions et des télécommunications) qu'elle dirigea jusqu'en 2011.

Le communiqué princier a annoncé qui lui succéderait : ce sera Céline Caron-Dagioni, fonctionnaire détachée auprès de l'Institut Océanographique. Elle y occupe actuellement le poste de secrétaire générale.

A la rentrée, elle prendra donc la tête d'un important département en Principauté, en charge notamment des grands travaux du pays.

Une ordonnance souveraine devrait être publiée dans la journée au Journal de Monaco pour officialiser cette passation. 

 

 

C'est Céline Caron-Diagioni qui succédera à Marie-Pierre Gramaglia. Photo Jean-François Ottonello.

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.