Macron "envisage" la constitution d'un "gouvernement d'union nationale", selon Fabien Roussel

Le chef de l'Etat va mener "les consultations politiques nécessaires (...) afin d'identifier les solutions constructives envisageables au service des Français", a déclaré l'Elysée.

La rédaction Publié le 21/06/2022 à 14:00, mis à jour le 22/06/2022 à 09:12
Dans son bureau au siège du PCF, place du Colonel-Fabien à Paris, Fabien Roussel veut se donner "toutes les chances de gagner". Photo Franz Chavaroche

Emmanuel Macron était à la manœuvre ce mardi 21 juin, consultant tour à tour les responsables des partis pour trouver des "solutions constructives" afin d'empêcher un blocage politique en l'absence de majorité au Parlement.

Parallèlement, la Première ministre Elisabeth Borne avait remis, mardi 21 juin, sa démission au président, qui l'a refusée "afin que le gouvernement puisse demeurer à la tâche et agir en ces jours".

 

Le patron des Républicains, Christian Jacob, a été le premier à avoir une discussion "franche" d'une heure avec Macron. Se sont ensuite succédé Olivier Faure (PS), Fabien Roussel (PCF), François Bayrou (Modem), Stanislas Guerini (LREM), Marine Le Pen (RN) et Fabien Roussel (PCF), avant d'autres ce mercredi 22 juin, comme le chef du parti EELV Julien Bayou, puis les Insoumis Adrien Quatennens et Mathilde Panot.

Macron "envisage" la constitution d'un "gouvernement d'union nationale", afin de trouver "les voies pour sortir de la situation politique" à l'Assemblée, où il a échoué à obtenir une majorité absolue, a affirmé mardi le député PCF Fabien Roussel.

Suivez notre live ci-dessous. Si vous être sur mobile ou que n'arrivez pas à y accéder, cliquez sur le lien ici.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.