“RhĂ´ooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

«L’important, c’est le principe d’humanité»

Mis à jour le 18/10/2016 à 11:49 Publié le 18/10/2016 à 11:43
Alors que les hauts représentants de sept sociétés nationales de la Croix-Rouge de petits États d’Europe, du Comité international de la Croix-Rouge et de la Fédération internationale de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge se réunissent à Monaco, Simon Missiri (avec le prince et ci-dessous) revient sur les migrations en Europe.

«L’important, c’est le principe d’humanité»

À Monaco, Simon Missiri, le directeur du bureau de la région Europe de la Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, évoque les migrations

Il a démarré sur le terrain, au Soudan. Simon Missiri a rejoint la Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge il y a une trentaine d’années. Il est aujourd’hui le directeur du bureau de la région Europe. Simon Missiri est venu à Monaco alors que la Croix-Rouge monégasque reçoit les hauts représentants de sept sociétés nationales de la Croix-Rouge de petits États d’Europe, du Comité international de la Croix-Rouge et de la Fédération internationale de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, depuis hier et jusqu’à ce soir. Pour échanger sur des problématiques communes. Parmi les points centraux de cette rencontre, justement: les migrations. Simon Missiri revient sur ce sujet au centre de l’actualité européenne, en insistant sur le «principe d’humanité».

Quelle est...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct

​ ​