“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

L’État réforme les aides au logement pour "coller à la réalité"

Mis à jour le 01/11/2018 à 13:44 Publié le 01/11/2018 à 11:30
Pour le conseiller de gouvernement Jean Castellini, il était important de revoir le montant des aides au logement, pour coller au plus près à "l’évolution du marché".

Pour le conseiller de gouvernement Jean Castellini, il était important de revoir le montant des aides au logement, pour coller au plus près à "l’évolution du marché". Photo Michael Alesi/Dir.Com.

L’État réforme les aides au logement pour "coller à la réalité"

Sur l’épineux dossier du logement, le gouvernement a pris un ensemble de mesures qui entreront en vigueur ce vendredi et destinées à aider les Monégasques à se loger sur leurs terres

"Je sais ce qu’on peut faire, je vois ce que l’on doit faire, et les deux sont conciliables", a glissé Jean Castellini, le conseiller de gouvernement-ministre des Finances et de l’économie, mercredi, lors d’un point presse sur le logement organisé au Ministère d’Etat.


Insistant sur l’esprit de "concertation avec le Conseil national", il a évoqué des "mesures structurantes à moyen et long terme et des mesures d’accompagnement".

Les mesures structurantes


Profitant de l’excellente santé budgétaire, le gouvernement poursuit sa politique d’investissement avec l’inscription au budget primitif de 2019 de 100 millions d’euros d’investissement "afin de permettre le démarrage d’opérations domaniales intermédiaires et l’acquisition de nouveaux immeubles ou appartements, l’objectif étant de pouvoir loger davantage de Monégasques dans le secteur domanial".

Des mesures qui complètent une politique d’investissement qui se monte à 315 millions d’euros sur les trois dernières années pour l’acquisition de 13 immeubles et 65 appartements.

L’accompagnement


Au 1er janvier 2019, les aides au logement vont subir un bon toilettage. Tout d’abord l’aide nationale au logement: les loyers de référence seront revalorisés pour "coller au plus près de l’évolution du marché".


Concrètement, les loyers maximums pris en compte pour le calcul des allocations passeront de 1800 à 2300 euros pour un studio, de 2500 à 4500 pour un 2-pièces, de 6500 à 7500 euros pour un 3-pièces et de 10000 à 12000 euros pour un 4-pièces, soit "une évolution de 15 à 29 %".


Pour les résidents de nationalité non-monégasque, les plafonds des loyers de l’aide différentielle au logement augmenteront de 5 % de manière uniforme.

La volonté d'aider les jeunes Monégasques


Toujours pour les foyers se logeant dans le privé, l’avance destinée à couvrir les frais de caution et les commissions d’agences pour les Monégasques qui choisissent de s’orienter vers le privé, se fera désormais sans intérêts (contre 1 % précédemment), et sera désormais ouverte à tous les majeurs: "Notre volonté est aussi d’aider les jeunes Monégasques."


Cette mesure d’avance, disponible une fois par foyer et par typologie de logement, est "une mesure transitoire, avant de pouvoir proposer à ces foyers un appartement dans les Domaines."


Enfin, pour l’accès aux logements domaniaux, les points d'antériorité seront enfin pris en compte quand il y aura deux commissions en moins d'un an.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct