“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

L'Etat monégasque met 100 millions d'euros sur la table pour la construction, la préemption et l'acquisition de biens immobiliers

Mis à jour le 24/10/2018 à 08:34 Publié le 24/10/2018 à 08:34
La politique du gouvernement cette année est d’investir dans l’achat d’appartements.

La politique du gouvernement cette année est d’investir dans l’achat d’appartements. Photo archives Monaco-Matin

Monaco-matin, source d'infos de qualité

L'Etat monégasque met 100 millions d'euros sur la table pour la construction, la préemption et l'acquisition de biens immobiliers

Le gouvernement a brossé ses intentions, ce mardi matin, en présentant les grandes lignes du budget primitif du pays pour l’année 2019. Un budget à nouveau excédentaire. Eh haut de la feuille de route : la question du logement

À l’occasion de la présentation de ce budget primitif, le gouvernement a souhaité mettre l’accent sur sa politique du logement.

En favorisant, en parallèle des opérations de grande ampleur de constructions de bâtiments domaniaux, la préemption, les acquisitions et les opérations intermédiaires pour disposer d’un volant de logements plus rapidement à destination des nationaux.

Cette année, 100 millions d’euros du budget de l’État couvriront ces dépenses. Soixante millions d’euros pour les préemptions et les acquisitions; 40 millions pour les opérations intermédiaires. À l’instar de celle initiée dans le quartier La Rousse qui devrait déboucher, en début d’année, sur la livraison de 14 appartements domaniaux.

"L’urgence est concrétisée"

"Les 40 millions d’euros doivent permettre de lancer de nouvelles opérations de taille moyenne de ce type et d’engager des contrats de construction dès 2019. L’urgence est concrétisée" promet Jean Castellini.

À l’autre bout de la chaîne, la politique d’achat d’appartements et d’immeubles par le pays est aussi dopée. Ces cinq dernières années, l’Etat y a consacré 315 millions d’euros. Au primitif, 60 millions d’euros (quatre fois plus que les années précédentes) y seront consacrés.

"Cette somme nous est autorisée par la bonne santé de l’économie pour, dès le budget primitif, majorer nos crédits d’acquisition pour disposer de biens immobiliers à but social dans la perspective de réalisations ambitieuses à usage de logements domaniaux".

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.