“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Les vœux du maire de Monaco à la presse sur fond de bilan

Mis à jour le 16/01/2015 à 08:00 Publié le 15/01/2015 à 07:07
Georges Marsan était entouré de quelques adjoints pour rappeler les grandes réussites de son mandat qui se termine.

Georges Marsan était entouré de quelques adjoints pour rappeler les grandes réussites de son mandat qui se termine. Michael Alesi

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Les vœux du maire de Monaco à la presse sur fond de bilan

Comme chaque début année, Georges Marsan a réuni les médias pour une conférence de presse. À deux mois de l’élection communale, l’événement avait une saveur particulière

Comme chaque début année, Georges Marsan a réuni les médias pour une conférence de presse. À deux mois de l’élection communale, l’événement avait une saveur particulière

À deux mois de l'élection communale, les vœux du maire à la presse, ce mercredi matin, étaient forcément « spéciaux », comme l'a rappelé Georges Marsan. « Ce sont les derniers du mandat qui se termine. »

Les remerciements à « son équipe sortante (...), secret d'un bon bilan », ont donc précédé le déroulé des grandes réussites des quatre dernières années. Le premier édile n'a toutefois pas dévoilé les projets 2015 : « On pourrait croire que je suis en campagne… »

C'est donc sous sa casquette d'élu et non de candidat que Georges Marsan a rappelé que 140 places avaient été créées dans le domaine de la petite enfance. « Plus aucune famille n'attend une place en crèche ! »

Que le maintien à domicile était « un service fondamental », avec notamment « la mise en place de SOS bricolage, la livraison de livres à domicile, le transport gratuit à la demande »ou encore le restaurant A Pignata.

Sur les animations, le maire a choisi de retenir « le record de fréquentation du marché de Noël » et de ne pas s'arrêter « sur les polémiques stériles » qui ont émergé durant la manifestation, notamment sur le thème ou la disposition des chalets.

« Un budget historique »

Georges Marsan a aussi rappelé les créations de 198 caveaux supplémentaires au cimetière et de la boutique de souvenirs du Jardin exotique « qui va dynamiser les recettes ».

Côté porte-monnaie justement, l'élu a souligné sa « bonne gestion du fonds financier attribué à la commune puisque le budget dépasse 60 millions d'euros pour 2015, ce qui est historique ».

Le maire a conclu avec un sujet rassembleur : le marché de la Condamine. « Ce n'était pas gagné au départ… Il fallait oser réinventer un autre concept, en gardant l'esprit populaire et convivial. Le pari est gagné. C'est devenu un vrai lieu de vie. »

Et même si Georges Marsan portait ce mercredi, sa casquette de maire, le candidat sortant n'était pas loin. Il n'a pu s'empêcher de rappeler le sens du mot proximité (terme systématiquement mis en avant dans les interventions de son opposant, Franck Nicolas). « Il faut être capable d'agir pour améliorer le quotidien de façon pragmatique et concrète. »

La campagne est donc bel et bien lancée.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.