Les Non-inscrits Monégasques gardent le cap des élections nationales de février prochain

"Il y aura une deuxième liste pour présenter une alternative aux Monégasques." Le leader de l’Association des Non-inscrits Monégasques, Daniel Boeri, a redit, ce mercredi en conférence de presse, sa volonté de peser dans les élections nationales 2023.

Article réservé aux abonnés
Marie Cardona Publié le 01/12/2022 à 14:00, mis à jour le 01/12/2022 à 10:59
Jean-Michel Rapaire, trésorier de l’association des Non-Inscrits Monégasques; Gaylord Crovetto, membre; Daniel Boeri, président; et Jean l’Herbon de Lussats, secrétaire général. Photo Jean-François Ottonello

Mais, alors que les semaines passent, la question persiste: avec quelle liste? "Ce sera ma quatrième campagne électorale et je me rends compte qu’il y a une peur invraisemblable de se présenter aux élections."

L’appel "aux forces vives de la patrie"

Une "autocensure inattendue" que les membres du NIM appellent à désamorcer. Car ils le savent: "Avec le système électoral actuel, se présenter à 13 colistiers (le minimum pour présenter une liste), cela revient à n’avoir aucun élu au Conseil national, regrette Jean-Michel Rapaire, trésorier. Présenter une liste, oui c’est possible pour le NIM actuellement. Mais il vaut mieux qu’on se rapproche le plus de 24".

Et Daniel Boeri de compléter: "Le nombre d’adhérents au NIM augmente. On arrive à une cinquantaine. Pour la liste, ce n’est pas encore dicible. Mais ça augmente."

La course aux colistiers se poursuit. L’appel "aux forces vives de la patrie monégasque" est officiellement lancé et le temps presse. "Il faut que les gens aient le courage d’aller au bout, avec nous." Pour "faire vivre la démocratie" et préparer le pays "aux nouveaux défis qui arrivent".

Un programme à structurer

En parallèle, "le programme est en train de se construire". "On a des petits groupes de travail", confie Daniel Boeri, qui avance "des nouvelles idées pour Monaco". Plusieurs grandes thématiques ont été abordées pêle-mêle hier devant la presse: la bétonisation, la technologie, l’énergie, le climat, l’éducation, la circulation, le handicap… Des grandes idées qui demandent encore à être structurées.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.