“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Les impôts ne bougent pas à Cap-d'Ail

Mis à jour le 02/04/2016 à 05:08 Publié le 02/04/2016 à 05:08
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Les impôts ne bougent pas à Cap-d'Ail

Cela fait plus de deux décennies que les taux d'imposition n'ont pas bougé dans la ville de Cap-d'Ail.

Cela fait plus de deux décennies que les taux d'imposition n'ont pas bougé dans la ville de Cap-d'Ail. Et ce n'est pas cette année que cela va changer. Les élus en ont décidé ainsi jeudi soir lors du conseil municipal.

« Pour la 22e année consécutive, il n'y aura pas d'augmentation des taux d'imposition, a précisé le maire Xavier Beck. Ils avaient même baissé en 1999 et en 2000. » Aucune surprise puisque l'édile avait prévenu lors de la dernière campagne électorale que les impôts n'accuseraient pas de hausse.

Ainsi, la taxe d'habitation reste à 9,58 %, la taxe foncière sur les propriétés bâties à 18,69 % et la taxe foncière sur les propriétés non bâties à 48,61 %.

Haut niveau d'investissement

Par ailleurs, « le budget de fonctionnement est maintenu à son niveau de l'année précédente, ce qui permet de maintenir un assez haut niveau d'investissement », a souligné l'élu.

En effet, la section fonctionnement s'établit à près de 8,2 millions d'euros pour près de 3,9 millions d'euros d'investissements.

À noter, parmi les travaux qui seront effectués au cours de l'année 2016 : la remise aux normes et la réfection des logements et locaux de la gendarmerie (pour 55 000 euros dont 11 000 euros de subvention départementale) mais aussi des aménagements de plateaux traversants pour améliorer la sécurité, l'extension du réseau d'éclairage public et la création de grilles et avaloirs pour un montant total de 121 400 euros dont la moitié est prise en charge par la métropole Nice Côte d'Azur.

À l'issue du conseil municipal, les élus ont partagé un verre avec Patrick Erb, le directeur général des services qui a pris sa retraite jeudi soir. Il est remplacé par Cécile Cellini (qui s'occupait des services financiers).


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.