Rubriques




Se connecter à

Les finances publiques monégasques examinées ce jeudi, le président du Conseil national se veut rassurant

Les finances publiques seront examinées ligne par ligne à partir de ce jeudi au Conseil national. Mais déjà, Stéphane Valeri, président du Conseil, se veut rassurant.

Joëlle Deviras Publié le 07/10/2021 à 13:41, mis à jour le 07/10/2021 à 13:44
Stéphane Valeri, président du Conseil national. Photo Joëlle Deviras

Temps fort de la vie politique monégasque: le gouvernement présente à partir de ce jeudi au Conseil national le projet sur le budget rectificatif 2021.

Dans une situation économique encore très fragilisée par la crise de la covid, l’étude des comptes de l’État laisse apparaître des recettes de 1.717 milliard d’euros (+17% par rapport au Budget Primitif 2021), des dépenses de 1.726 milliard d’euros (+9,1% par rapport au Budget Primitif 2021) et un résultat de -8.8 millions d’euros (au lieu de -103,2 millions d’euros au Budget Primitif 2021).

À 17 heures ce jeudi, Stéphane Valeri, président du Conseil national, va ouvrir la première séance budgétaire.

 

Comment l’économie du pays a-t-elle traversé cette crise?
Globalement, même s’il faut rester prudent, notre économie s’en est plutôt bien sortie. Les aides directes de l’État, tant pour les acteurs économiques que pour les salariés, y ont largement contribué.

Les dispositifs de soutien décidés par le Prince, ont été constamment affinés au sein du Comité Mixte de suivi, dans l’unité des institutions entre le gouvernement et le Conseil national.

Rappelons aussi que nous avons voté un deuxième budget rectificatif 2020, qui comprenait un volet de près de 400 millions d’aides massives pour soutenir l’économie.

Très peu de défaillances, très peu de licenciements au plus fort de la crise et aujourd’hui nous constatons que la reprise est là, notamment soutenue par les quatre fonds de relance. Cela se traduit d’ailleurs par une augmentation des recettes budgétaires liées à l’activité économique (+12,9% de recettes cumulées à fin août par rapport à 2020).

Ce budget permettra-il de tenir les grands engagements?
Rappelons d’abord certains fondamentaux: Monaco n’a pas de dette, les finances publiques sont saines, et nous avons un fonds de réserve constitutionnel (FRC) de près de six milliards d’euros.

En amont des séances publiques, le projet de loi de budget rectificatif 2021 du gouvernement nous a semblé excessivement pessimiste, car il affichait un déficit de 72 millions d’euros, bien loin de ce qui nous semblait être la réalité économique du moment.

Nous avons donc demandé que le gouvernement travaille sur une nouvelle évaluation, et nous arrivons désormais à un quasi-équilibre du budget. Les grands engagements de l’État ne sont pas affectés.

 

Et le Plan National Logement?
Nous avons bien sûr les moyens d’en respecter le calendrier et l’envergure, avec un rythme de construction domaniale très soutenu. Comme vous le savez, ce sont plus de 600 logements neufs pour les Monégasques qui seront livrés en 2022 et 2023.

Y aura-t-il d’autres points importants débattus lors de ces séances à venir?
L’avenir de l’usine de traitement des déchets, les problématiques de mobilité avec notamment l’amélioration de l’offre pour les usagers des bus et la création de navettes maritimes vers et depuis Monaco.

Sans être exhaustif, je pense aussi à l’accélération de la transition numérique avec l’utilisation complète du Fonds Bleu et la mise en place d’un cadre législatif adapté pour le développement de l’économie numérique.

Les règles sanitaires strictes sont maintenues à Monaco. N’est-il pas temps de lever le port du masque en extérieur et pour les enfants?
Nous estimons que les conséquences du port du masque pour les élèves - songez à nos enfants dans le primaire - sont préjudiciables pour la qualité de l’enseignement et pour leur équilibre.

Seule une situation sanitaire très dégradée pouvait le justifier. Nous demandons donc la suppression du masque lorsque les enfants sont assis à leur bureau, ainsi qu’un assouplissement lors des activités sportives.

De manière plus générale, le port du masque ne me semble plus du tout adapté à la situation actuelle lorsqu’on se trouve en extérieur, à l’exception de certaines zones à forte fréquentation, où la distanciation sociale ne peut être respectée.

Le Conseil national débute ce jeudi à 17 heures l’étude du projet de loi n°1046 portant fixation du Budget général rectificatif de l’exercice 2021). À suivre sur Monaco Info, la page Facebook du Conseil national et le site www.conseilnational.mc.

Offre numérique MM+

...

commentaires

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.