“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Les élus monégasques débattent de Monaco Telecom et d'une éventuelle prime de fin d'année dans la fonction publique

Mis à jour le 11/10/2018 à 08:43 Publié le 11/10/2018 à 08:11
Le budget rectificatif est à l'étude toute cette semaine au Conseil national.

Le budget rectificatif est à l'étude toute cette semaine au Conseil national. Photo M.A.

Les élus monégasques débattent de Monaco Telecom et d'une éventuelle prime de fin d'année dans la fonction publique

Au cours des débats du Conseil national, l’insatisfaction des usagers de Monaco Telecom, la priorisation des soins palliatifs pour les Monégasques et résidents, mais également une prime versée en décembre au personnel de la fonction publiques ont été abordés.

Un budget rectificatif, ce sont des ajustements à la marge. Alors, bien sûr, la nouvelle majorité ne saurait faire infléchir significativement les choix politiques votés en décembre dernier. Pas de changement donc. Toutefois, des orientations se font jour et le gouvernement a quelques cartes en main pour satisfaire, peu ou prou, la majorité des élus.

Télécom: pas de baisse de prix mais plus de services

Les conseillers nationaux Primo! soulignent "l’insatisfaction des usagers quant aux services et aux tarifs proposés" par Monaco Telecom. Ils veulent notamment le "déploiement de la fibre optique".

"L’offre mobile demandée pour les jeunes sera lancée au mois de novembre, et les volumes d’utilisation d’internet mobile ont tous augmenté en octobre dans les forfaits, sans modification des tarifs", explique le ministre d’État. Serge Telle confirme également que son gouvernement et Monaco Telecom travaillent "concrètement sur le déploiement général de la fibre".

Soins palliatifs: d’abord pour les Monégasques et résidents

Quatre lits sont installés dans un service dédié aux soins palliatifs. Pour la majorité comme pour le gouvernement, il s’agit de "prioriser les Monégasques et les résidents".

Le ministre insiste toutefois sur le fait que, pour "une question d’humanité", il est impensable de refuser les patients en fin de vie assurés du département voisin.

Toutefois, le nombre de quatre lits étant, de l’avis de tous, largement insuffisant, et bien que ces lits aient été conventionnés par la France, il y a fort à penser que les résidents français des Alpes-Maritimes ne pourront pas en bénéficier.

Primes de fin d’année: "une approche sociale"

Le ministre a précisé que "le personnel de la fonction publique, en activité ou retraité, ainsi que les personnels du CHPG, toucheront au mois de décembre une prime de 350 euros pour les plus hauts revenus, de 650 euros pour les plus modestes et de 500 euros pour les tranches intermédiaires".


La suite du direct