Le procureur général relaxé par le tribunal de Monaco

Le tribunal correctionnel de Monaco a prononcé à 14 heures, la relaxe de Jean-Pierre Dreno, procureur général, suite à une plainte pour "violation du secret de l'instruction" dans le cadre de l'affaire des sondages.

La rédaction Publié le 15/04/2014 à 17:30, mis à jour le 15/04/2014 à 18:00
tribunal monaco illustration.jpg
L'accusé écope d'une amende pour avoir enfreint la loi. Michael Alesi

Le tribunal correctionnel de Monaco a prononcé la relaxe à 14 heures, de Jean-Pierre Dreno, procureur général, suite à une plainte pour "violation du secret de l'instruction" dans le cadre de l'affaire des sondages.

Une décision qui vient une semaine après la tenue du procès dans laquelle on retrouvaient côté partie civile Jean-François Robillon (ancien président du Conseil National) et Jean-Sébastien Fiorucci (son ancien chef de cabinet).

Une conséquence directe de  « l’affaire du sondage », dans laquelle ces derniers sont accusés par le procureur général d’avoir utilisé les données téléphoniques de Monégasques dans le but d’effectuer un sondage d’opinion durant la campagne des élections nationales.

 

Toutes réactions dans votre édition de demain.

 

 

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.