“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Le président du Monténégro en visite officielle à Monaco

Mis à jour le 03/05/2014 à 07:00 Publié le 02/05/2014 à 20:37
vujanovic filip president montenegro 140503
Monaco-matin, source d'infos de qualité

Le président du Monténégro en visite officielle à Monaco

Filip Vujanovic effectuera une visite officielle en Principauté, le mardi 6 mai. La délégation sera accueillie avec les honneurs militaires, dans la cour d’honneur du Palais princier.

Filip Vujanovic effectuera une visite officielle en Principauté, le mardi 6 mai. La délégation sera accueillie avec les honneurs militaires, dans la cour d’honneur du Palais princier.

Le prince Albert II accordera une audience au président dans le bureau d’apparat. La discussion devrait tourner autour du développement des relations bilatérales entre les deux pays. Pour mémoire, le prince Albert s’était rendu en visite officielle à Cetinje et Podgorica en juin 2013.

Dans le même temps, la princesse Charlène s’entretiendra avec la première dame du Monténégro dans le salon de famille sur leurs engagements humanitaires respectifs.

Ensuite, les chefs d’État et leurs épouses rejoindront les délégations officielles pour un cocktail avant le déjeuner officiel.
Le président inaugurera ensuite les nouveaux locaux du consulat du Monténégro situés au 27, boulevard Princesse-Charlotte, aux côtés de l’ambassadeur du Monténégro et du consul du Monténégro à Monaco, Anthony Stent-Torriani.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.