“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Le président chinois Xi Jinping en visite officielle à Monaco le 24 mars

Mis à jour le 28/02/2019 à 11:37 Publié le 28/02/2019 à 10:00
En septembre 2018, le prince Albert II avait été reçu par le président Xi  Jinping en sa résidence à Pékin.

En septembre 2018, le prince Albert II avait été reçu par le président Xi Jinping en sa résidence à Pékin. Photo Palais princier

Je découvre la nouvelle offre abonnés

Le président chinois Xi Jinping en visite officielle à Monaco le 24 mars

C’est officiel, et c’est une première dans l’histoire de la Principauté. Le 24 mars prochain, le prince Albert II accueillera le président de la République populaire de Chine, Xi Jinping, à Monaco.

La visite officielle du président chinois en Principauté a pris forme lorsque les deux chefs d’États se sont rencontrés à Pékin en septembre dernier. Le souverain effectuait alors un voyage d’Etat en Chine, où il a été reçu au Grand palais du peuple, la résidence du président à Pékin. 

La venue du président Xi Jinping, qui devrait effectuer une tournée en Europe, laisse présager une grande délégation chinoise dans son sillage.

L’avion présidentiel devrait se poser à l’aéroport de Nice où il sera accueilli par une délégation française avant de rejoindre la Principauté.

En coulisses, la venue du président chinois nécessite une immense préparation logistique tant en termes diplomatiques, protocolaires que sécuritaires. Ce week-end, plusieurs équipes du Palais princier doivent se réunir pour coordonner cette journée singulière.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.