“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Avec cette nomination, Patrice Novelli renforce d'ores et déjà sa candidature pour les municipales de 2020.

Patrice Novelli a été nommé délégué départemental UDI

Inondations meurtrières dans l'Aude: la tristesse du prince Albert II

Affaire Khashoggi: Bruno Le Maire ne se rendra pas au forum économique en Arabie...

Christian Estrosi à propos de la taxe foncière métropolitaine : « La hausse n'est pas de 19 % mais de 11 %. »	(DR)

Pour Estrosi, Ciotti fait du mal à Nice

Christian Tesson souhaite apporter une opposition au maire sortant en 2020.

Municipales à Èze : un opposant se lance contre Cherki en 2020

Le nouveau bail signé à La Turbie, l'AS Monaco FC va avoir un nouveau centre d'entraînement

Mis à jour le 03/08/2018 à 08:37 Publié le 03/08/2018 à 08:20
Le maire de La Turbie souhaite que le club ouvre ses portes aux jeunes.

Le maire de La Turbie souhaite que le club ouvre ses portes aux jeunes. Photo Jean-François Ottonello

Le nouveau bail signé à La Turbie, l'AS Monaco FC va avoir un nouveau centre d'entraînement

Il y a quelques jours, le conseil municipal de La Turbie s'est réuni pour une session ordinaire bien que destinée à examiner une seule délibération: il s'agissait d'autoriser le maire à signer un nouveau bail emphytéotique, bail par lequel la commune de La Turbie loue à la Société immobilière domaniale (SID), administration des Domaines de Monaco, onze parcelles de terrain situées route de Cap-d'Ail.

Sur quatre d'entre elles se trouve l'actuel centre d'entraînement de l'AS Monaco Football Club. Le club, sous-locataire de la SID, souhaite démolir les installations actuelles pour construire un nouveau centre d'entraînement, plus vaste. Le permis de construire est accordé depuis 2015, les entreprises sont prêtes à démarrer le chantier.

Il fallait finaliser les accords entre les parties pour dénoncer le bail emphytéotique en cours et en écrire...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct