“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Le Nord-Pas-de-Calais- Picardie, l'autre terre FN

Mis à jour le 07/12/2015 à 05:12 Publié le 07/12/2015 à 05:12
La présidente du parti d'extrême droite peut se targuer de résultats dépassant les 50 % dans certaines communes.

La présidente du parti d'extrême droite peut se targuer de résultats dépassant les 50 % dans certaines communes. PQR/Le Parisien

Toute l'info locale + Des reportages exclusifs

Le Nord-Pas-de-Calais- Picardie, l'autre terre FN

Près de 60 % dans son fief de Hénin-Beaumont ; près de 50 % à Calais, ville touchée de plein fouet par la crise des migrants et réfugiés… En Nord-Pas-de-Calais - Picardie, où le FN avait choisi d'aligner rien moins que sa présidente elle-même, Marine Le Pen peut s'enorgueillir d'un véritable plébiscite.

Près de 60 % dans son fief de Hénin-Beaumont ; près de 50 % à Calais, ville touchée de plein fouet par la crise des migrants et réfugiés… En Nord-Pas-de-Calais - Picardie, où le FN avait choisi d'aligner rien moins que sa présidente elle-même, Marine Le Pen peut s'enorgueillir d'un véritable plébiscite. Sur l'ensemble de la région, le parti d'extrême droite dépasse les 40 % (1), contre à peine 25 % à la tête de liste Les Républicains-UDI-Modem, l'ex-ministre Xavier Bertrand. Quant au socialiste Pierre de Saintignon, dans une région ouvrière historiquement ancrée à gauche, il reçoit une sévère déculottée, avec 17,7 % des suffrages. Derrière lui, seul le communiste Fabien Roussel dépasse - de justesse - le seuil des 5 %, nécessaire pour pouvoir fusionner avec une liste se maintenant au second tour. Et ce, encore une fois, alors que l'abstention y est plus faible qu'en 2010 : 45 %.

Comme en Provence-Alpes-Côte d'Azur, le PS a annoncé retirer sa liste. Une décision nationale à laquelle s'est plié Pierre de Saintignon, non sans regretter sur Twitter : « Le PS va donc disparaître des conseils régionaux de Paca et du Nord-Pas-de-Calais - Picardie. Deferre, Mauroy, Mollet, Guesde… dispersés au vent de l'actualité. » Et l'écologiste Sandrine Rousseau (dont la liste a obtenu 4,8 %) a de son côté appelé à voter pour la liste des Républicains.

Marine Le Pen n'a pas manqué de rallier ce revirement : « La tête de liste du PS demande à ses électeurs de se faire hara-kiri et de voter pour quelqu'un qui a affirmé pendant toute sa campagne que la région était dirigée par une bande de feignasses. »

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.