“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Le gouvernement monégasque veut règlementer l'intérim

Mis à jour le 09/01/2019 à 08:48 Publié le 09/01/2019 à 08:28
L'intérim constitue souvent une porte d'entrée dans l'entreprise, mais induit aussi une certaine précarité

L'intérim constitue souvent une porte d'entrée dans l'entreprise, mais induit aussi une certaine précarité Photo M.A.

Le gouvernement monégasque veut règlementer l'intérim

Le travail temporaire fera bientôt l’objet d’un projet de loi pour l’encadrer. Le gouvernement souhaite la concertation avec les partenaires sociaux, qui ne l’acceptent pas tous

Pour Didier Gamerdinger, "l’intérim apporte la réactivité et la flexibilité dont nos opérateurs économiques ont besoin pour s’adapter au mieux à leur charge de travail. Je souhaiterais qu’ensemble nous posions les bases juridiques solides attendues depuis longtemps pour ce secteur".

Tout le monde à Monaco connaît quelqu’un qui a recours au travail temporaire. Or, si en France cette activité est réglementée, ce n’est pas le cas à Monaco. Une situation que dénonce depuis plusieurs années l’Union des Syndicats de Monaco, et qui avait même été pointée du doigt en 2000 par Alain Michel, alors Directeur du travail.

LIRE. Intérim : les syndicats d'accord sur le...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct