“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Le FN échoue aux portes des régions

Mis à jour le 14/12/2015 à 05:16 Publié le 14/12/2015 à 05:16

Le FN échoue aux portes des régions

La formation de Marine Le Pen était pourtant pressentie dans trois régions métropolitaines sur treize. La droite remporte sept régions au second tour, la gauche limite la casse en n'en conservant que cinq

Le Front national (FN) n'a pas confirmé, hier, sa percée historique du premier tour aux élections régionales, en ne décrochant aucune région, alors que la droite en remporte sept et la gauche cinq. Mais le FN a dépassé d'au moins 200 000 voix son record historique du premier tour de la présidentielle 2012, selon des résultats non définitifs communiqués par le ministère de l'Intérieur hier à 23 heures. La Corse, pour sa part, bascule pour la première fois de son histoire entre les mains d'un autonomiste, le maire de Bastia, Gilles Simeoni [lire ci-dessous]

Le Premier ministre Manuel Valls a salué les électeurs qui ont répondu à l'appel de la gauche à faire barrage au Front national, tout en prévenant que « le danger de l'extrême droite n'[était] pas écarté ».

Dans un scrutin marqué par une progression spectaculaire de la participation, l'extrême droite a donc échoué en duel aussi bien dans le Nord, où...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct