Le dernier ambassadeur français de Monaco est décédé à 99 ans

Le dernier ambassadeur français de Monaco à Paris a contribué à l’entrée de Monaco à l’ONU en 1993, au Traité de 2002 et à la Convention franco-monégasque de 2005.

Joëlle Deviras Publié le 04/10/2022 à 07:51, mis à jour le 04/10/2022 à 07:38
Christian Orsetti, ici avec son épouse et le Prince Albert II, aurait fêté ses 100 ans le 1er avril 2023. Photo DR

Il était né en 1923, comme le prince Rainier III, et avait la chance de partager sa vie depuis soixante-seize ans avec son épouse du même âge. Christian Orsetti est décédé dimanche 2 octobre à Paris. Il était père de trois filles et grand-père de cinq petites-filles et d’un petit-fils. Il a été le dernier Français à être ambassadeur de Monaco à Paris. Un poste qu’il a occupé jusqu’à 83 ans.

Dominique Lévêque, la fille de Christian Orsetti, se souvient: "Mes parents recevaient et sortaient beaucoup. Quand ils venaient à Monaco, ils logeaient au Palais princier. Mon père était proche du prince Rainier III et ma mère de la princesse Grace. Notre famille a été bercée par la vie monégasque. Beaucoup de choses se passaient à Paris à cette époque-là…"

"Il a rendu de grands services à Monaco", se rappelle Jean-Luc Allavena, qui a connu très tôt Christian Orsetti durant les années 1980 et a ensuite travaillé avec lui en 2005-2006 lorsqu’il était directeur de Cabinet du prince Albert II.

"De nombreuses personnalités parisiennes et monégasques se retrouvaient à l’Ambassade, boulevard Suchet, ou à sa résidence avenue Georges-Mandel. Il était très connu à Paris et avait ses entrées partout."

 

Durant près de trente ans, cet ancien préfet a su faire preuve de la finesse d’un grand diplomate pour mener à bien des dossiers essentiels dans les relations entre Monaco et la France. Christian Orsetti a notamment joué un rôle majeur pour que Monaco devienne le 183e État membre des Nations unies, le 28 mai 1993. Avec un statut d’observateur depuis 1956, Monaco gagne alors en souveraineté sur la scène internationale.

"Confiance réciproque des deux États"

L’ambassadeur a également facilité les négociations du Traité franco-monégasque de 2002 ainsi que la Convention du 8 novembre 2005, travaillant activement avec l’entourage proche du président de la République française Jacques Chirac et ses ministres des Affaires étrangères Hubert Védrine puis Dominique de Villepin. Contribuant notamment à introduire en termes diplomatiques la notion de "confiance réciproque des deux États" pour les nominations à certaines fonctions.

Le 17 novembre 2005, alors qu’il a 82 ans, Christian Orsetti assiste à la cérémonie d’avènement du prince Albert II. Il fut longtemps le doyen des ambassadeurs et était préfet honoraire.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.