Le déplacement mémoriel du prince Albert II s’achève en Espagne

Après une étape au Portugal, le prince Albert II s’est rendu à Madrid puis dans le nord du pays afin de commémorer le centenaire de la disparition de son trisaïeul, le prince Albert Ier.

Article réservé aux abonnés
Thibaut Parat Publié le 18/10/2022 à 11:03, mis à jour le 18/10/2022 à 11:32
Le prince Albert II a été invité par le roi d’Espagne, Felipe VI, au palais de la Zarzuela pour un déjeuner privé. Photo Gaëtan Luci / Palais princier

Après être parti sur les traces de son trisaïeul aux Açores et à Lisbonne, le prince Albert II a poursuivi son déplacement mémoriel en Espagne.

Accueilli ce samedi à Madrid par le Conseil supérieur de la recherche scientifique, le souverain a découvert une présentation sur l’océanographie espagnole, du temps du prince Albert Ier. L’occasion d’assister à la projection d’un film, en cours de réalisation, sur le scientifique Odón de Buen, jadis correspondant et ami du Prince Savant.

À cette occasion, une plaque commémorative destinée à l’Institut espagnol d’océanographie a été dévoilée, rappelant le lien étroit qu’avait tissé le prince Albert Ier avec l’Espagne. Depuis ses années de formation dans la marine royale espagnole, entre 1866 et 1868, jusqu’à la création de la Commission scientifique pour l’exploration de la Méditerranée, en 1919 lors de la conférence de Madrid.

Le prince Albert II a, par ailleurs, été invité par le roi d’Espagne, Felipe VI, au palais de la Zarzuela pour un déjeuner privé.

 

Visite d’une grotte classée à l’UNESCO

La deuxième étape de cette séquence espagnole s’est jouée à Puente Viesgo. Là, dans cette commune de Cantabrie, région autonome située le long de la côte nord du pays, le chef d’État monégasque a visité la grotte d’El Castillo, classée au patrimoine mondial de l’UNESCO, puis le futur musée en cours de construction.

Là encore, une plaque commémorative a été dévoilée en mémoire de l’intérêt et du mécénat actif du prince Albert Ier en faveur de la recherche préhistorique. À l’époque, celui-ci avait soutenu les travaux sur l’art pariétal d’Henri Breuil et d’Hugo Obermaier, notamment dans la grotte voisine d’Altamira.

Le souverain monégasque a visité, dans le nord de l'Espagne, une grotte classée au patrimoine mondial de l’UNESCO. Photo Gaëtan Luci/Palais princier.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.