“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

"Le Conseil national a arrêté de travailler"

Mis à jour le 23/01/2016 à 05:03 Publié le 23/01/2016 à 09:00
Jean-François Robillon, Bernard Pasquier et Jean-Louis Grinda, jeudi, en conférence de presse au Conseil national.

Jean-François Robillon, Bernard Pasquier et Jean-Louis Grinda, jeudi, en conférence de presse au Conseil national. J. D.

"Le Conseil national a arrêté de travailler"

Les trois élus de la minorité Union Monégasque ont adressé leurs vœux à la presse et exposé leurs positions sur plusieurs sujets budgétaires et législatifs de la Haute assemblée

Ils gardent le sourire mais sont un peu marris. À l'occasion des vœux qu'ils ont formulés aux journalistes de la presse locale, les trois élus de la minorité Union Monégasque (UM) expliquaient, jeudi, leur désappointement. « Depuis le départ du ministre d'État Michel Roger, le Conseil national a arrêté de travailler, lance Bernard Pasquier. Quasiment toutes les commissions ont été annulées sans motivation. Nous aurions pensé que l'institution pouvait montrer qu'elle continuait à œuvrer pour les Monégasques. »

Le président de l'UM, Jean-François Robillon, note que cette constatation qui est la leur ne date pas d'hier. « Le Conseil national a disparu des écrans radars de Monaco. Ça fait trois ans que ça ne fonctionne pas… »

SBM : « De quoi se...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct