“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

La majorité monégasque sur ses gardes face à l'accord de négociations avec l'Union européenne

Mis à jour le 11/10/2018 à 09:28 Publié le 11/10/2018 à 16:30
Les débats ont repris ce mercredi soir, au Conseil national pour une deuxième séance publique avant le vote de demain soir.

Les débats ont repris ce mercredi soir, au Conseil national pour une deuxième séance publique avant le vote de demain soir. Photo Jean-François Ottonello

La majorité monégasque sur ses gardes face à l'accord de négociations avec l'Union européenne

Les élus Primo! expriment leur "inquiétude" quant à l’absence d’études d’impact de l’accord de négociations avec l’Union européenne. Le ministre d’État se montre rassurant

Primo! a réitéré son scepticisme sur les négociations en cours avec l’Union européenne. Rien de nouveau certes – rappelons que le travail en cours est strictement confidentiel – mais peut-être une frilosité un peu plus accentuée.

"Il n’est pas envisageable de sacrifier nos spécificités afin d’obtenir un accord", lance ainsi Balthazar Seydoux, président de la commission Finances et Économie nationale et rapporteur du budget rectificatif 2018 en séance publique du Conseil national.

"Nous sommes entendus"

Celui qui est de nature optimiste – comme il le dit lui-même et comme il le montre –, est, sur ce point, ferme et catégorique: "Nous sommes très attentifs à la présentation, par le gouvernement, des lignes rouges qui ne pourront être...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct