La liste "L'Union" a tenu son premier meeting à Monaco pour les élections nationales

Brigitte Boccone-Pagès a rassemblé, ce lundi soir dans salle Camille Blanc, ses vingt-trois colistiers pour un premier meeting en vue des élections nationales de février prochain.

Article réservé aux abonnés
Joëlle Deviras Publié le 15/11/2022 à 05:06, mis à jour le 15/11/2022 à 13:34
Brigitte Boccone-Pagès, tête de la liste L'Union. Photo Jean-François Ottonello

La salle Camille Blanc du Grimaldi Forum affichait complet, ce lundi soir, pour le premier meeting de la liste de L’Union conduite par la présidente du Conseil national Brigitte Boccone-Pagès.

Quatre cents fauteuils occupés dans la salle, et, sur le plateau, une mécanique bien huilée. Courtes vidéos, 24 candidats qui entrent un à un en scène pour s’installer sur de larges fauteuils gris avant de prendre les deux minutes de temps de paroles accordé à chacun d’eux.

Le rythme est soutenu, précis, et l’on voit une liste qui a déjà pensé avec soin sa ligne politique, son groupe, son logo, ses codes couleurs. Les 24 sont en ordre de marche avec personne en face pour leur faire front politiquement - enfin pour l’heure.

La liste de l’Union rassemble onze femmes dont la présidente sortante et treize hommes qui ont été largement applaudis en fin de meeting. Photo Jean-François Ottonello.

Bernard Pasquier applaudi

La cheffe de file fut la première à prendre la parole. "Cette liste, c’est la preuve que nous pouvons travailler ensemble pour l’intérêt général, dans l’apaisement, dans le respect de la diversité, et dans l’efficacité lorsqu’il s’agit de faire entendre notre voix face au Gouvernement."

Brigitte Boccone-Pagès a ensuite invité celui qui s’est révélé être, au cours de ses deux mandats, un fin politique doublé d’une verve d’orateur que tout le monde lui reconnaît.

Ce lundi dans la minorité, voici Jean-Louis Grinda maintenant main dans la main avec la présidente sortante. C’est lui qui ouvre la séquence des discours des candidats. "J’ai appris à connaître Brigitte et j’ai appris à connaître une femme hors du commun."

À la clôture du meeting, la cheffe de file prend la parole. Et de s’adresser à Bernard Pasquier, assis au premier rang de la salle, à qui elle demande "de bien vouloir se lever pour que l’on puisse l’applaudir comme il le mérite. Notre ami (...) continuera à nous donner des avis éclairés, lui qui pour des raisons professionnelles a été dans l’obligation de se retirer de la liste (...)." Elan d’affection et considération unanime.

Prochain rendez-vous avec les Monégasques le 22 novembre à 18h30 au Novotel pour parler du "modèle social".

Ils ont tous pris la parole

Jean-Louis Grinda

"Cette liste n’est pas faite de gens mous, sans opinion, qui suivent le sens du vent comme des feuilles mortes."

Philippe Brunner

"Nous sommes en déficit de médecins libéraux" et "le grand problème de notre hôpital est le déficit d’attractivité qui s’aggrave de façon exponentielle. Nous ne parvenons plus à recruter des médecins, des infirmières, des aides-soignantes du pays voisin."

Christophe Brico

"Les Monégasques et le pays sont les seules boussoles qui comptent, pas les étiquettes ni les clans."

Fabrice Notari

"La liste de l’Union défendra sans concessions notre modèle."

Christine Pasquier-Ciulla

"Vous pouvez compter sur moi pour mettre mes 35 ans de barre au service du travail législatif et des échanges avec le gouvernement."

Mikaël Palmaro

"La SBM pourrait rayonner davantage, elle a un potentiel qui est inexploité, mais vous pouvez compter (...) sur mon implication (...) pour veiller à ce qu’elle se développe en phase avec ce potentiel (...)."

Béatrice Fresko-Rolfo

"Puisque nous sommes des candidats d’horizons distincts, nous faisons de cette diversité une force."

Balthazar Seydoux

"Je suis fier de faire partie de cette équipe solide et compétente menée par notre leader Brigitte Boccone-Pagès."

Marie-Noëlle Gibelli

"Améliorer le bien-être de chacune, de chacun dans le respect de l’intergénérationnel est désormais une priorité."

Franck Lobono

"Il est temps d’optimiser le choix de l’appartement en fonction du besoin de base, bien sûr, mais également des envies et des capacités financières du foyer."

Nicolas Croesi

"Nous avons tous pu déplorer par le passé des campagnes trop agitées, des clivages stériles… (...) Nous sommes tous unis pour un même but, pour notre Pays et derrière notre Prince."

Karen Aliprendi

"La qualité de vie ne se limite pas aux désagréments du quotidien, mais nous impose de réfléchir plus globalement à la Principauté Durable de demain (...)."

Thomas Brezzo

"(...) Je compte bien mettre l’expérience acquise ces dernières années pour défendre fermement notre modèle social et économique et partant, les intérêts de la Principauté et des Monégasques."

Nathalie Amoratti-Blanc

"Beaucoup de travail reste à accomplir pour l’égalité entre les femmes et les hommes, notamment sur le plan salarial ou encore dans les conseils d’administrations des grandes sociétés dépendantes de l’État."

Régis Bergonzi

"L’accord d’association avec l’Union européenne qu’on nous annonce sur le point d’être conclu, constitue un défi inédit à l’égard d’un modèle social monégasque reposant en grande partie - et légitimement - sur le critère de notre nationalité."

Maryse Battaglia

"Je profite de ce moment pour saluer l’extraordinaire engagement de Stéphane Valeri auprès duquel j’ai beaucoup appris."

Guillaume Rose

"Ça fait plaisir de faire partie d’une telle équipe, la meilleure que je n’ai jamais vue se présenter à vos suffrages…"

Marine Grisoul

"Nous devons tout faire pour entretenir le lien entre générations."

Corinne Bertani

"Je m’engage pour faire avancer les choses, pour continuer de dire ce qui se passe factuellement sur le terrain à un Gouvernement parfois déconnecté des réalités."

Franck Julien

"Union ne signifie pas uniformité. Cette équipe (...) saura faire preuve d’unité."

Mathilde Le Clerc

"Notre Principauté doit continuer de se moderniser et elle doit s’appuyer sur la transition numérique comme levier de notre développement économique."

Jade Aureglia

"Nous payons, aujourd’hui, notre retard dans le domaine du numérique et notre incapacité à planifier notre territoire de façon durable."

Roland Mouflard

Le candidat, vice-président de Primo !, insiste sur trois objectifs: "préserver notre modèle social, bien loger tous les Monégasques, et protéger la priorité nationale."

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.