“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

  • Et si vous vous abonniez ?

    Au quotidien, où que vous soyez, consultez le journal complet en ligne, dès 6h du matin.

    Abonnez-vous

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

L'ouest du pays reste fidèle au PS

Mis à jour le 07/12/2015 à 05:12 Publié le 07/12/2015 à 05:12
Toute l'info locale + Des reportages exclusifs

L'ouest du pays reste fidèle au PS

Le Parti socialiste peut dire merci à la façade atlantique.

Le Parti socialiste peut dire merci à la façade atlantique. Les deux seules régions où il aborde le second tour en favori se situent en effet à l'extrémité ouest de l'Hexagone.

En Bretagne tout d'abord, où le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, recueille (résultats définitifs) 34,9 % des voix, loin devant son adversaire de droite, Marc Le Fur (23,5 %). Le FN Gilles Pennelle arrive en troisième position, à 18,17 %.

En Aquitaine - Limousin - Poitou-Charentes, ensuite. Dans cette nouvelle (très) grande région, Alain Rousset devra toutefois batailler plus ferme : il a réuni 30,3 % des suffrages, contre 27,2 % à Virginie Calmels (LR-UDI-Modem) et 23,2 % au FN Jacques Colombier.

La gauche fait également un bon score en Corse, où le président du conseil exécutif (divers gauche) Paul Giacobbi devance de peu le maire de Bastia (nationaliste modéré) Gilles Simeoni : 18,4 % contre 17,6 %. Mais rien n'est joué dans l'île de Beauté, où cinq listes peuvent se maintenir au 2nd tour, et deux autres peuvent fusionner avec l'une d'entre elles !

En Aquitaine - Limousin - Poitou-Charentes, le socialiste Alain Rousset devra batailler ferme contre ses deux adversaires, qu'il distance faiblement.
En Aquitaine - Limousin - Poitou-Charentes, le socialiste Alain Rousset devra batailler ferme contre ses deux adversaires, qu'il distance faiblement. AFP

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.