“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

L'alliance de la droite en première position dans quatre régions

Mis à jour le 07/12/2015 à 05:12 Publié le 07/12/2015 à 05:12
Monaco-matin, source d'infos de qualité

L'alliance de la droite en première position dans quatre régions

Certes, on est loin des espoirs d'il y a six mois, quand la droite républicaine se voyait infliger au PS une défaite massive qui aurait renvoyé aux oubliettes la « vague rose » de 2010… et permis au futur candidat Les Républicains de bénéficier d'un tremplin vers l'élection présidentielle de 2017.

Certes, on est loin des espoirs d'il y a six mois, quand la droite républicaine se voyait infliger au PS une défaite massive qui aurait renvoyé aux oubliettes la « vague rose » de 2010… et permis au futur candidat Les Républicains de bénéficier d'un tremplin vers l'élection présidentielle de 2017. Pour autant, l'alliance Les Républicains-UDI-Modem peut se targuer, sur ce premier tour, d'être en tête dans près d'un tiers des 13 nouvelles régions. Et pas n'importe lesquelles.

L'Île-de-France, tout d'abord, où Valérie Pécresse est créditée (estimations à une heure du matin) de 31 % des voix. Ce qui laisse présager d'un second tour serré face à son adversaire socialiste Claude Bartolone (25,4 %). Le Front national, emmené par Wallerand de Saint-Just réunit quant à lui 18,4 % des suffrages.

La droite est également en première position dans la deuxième plus importante région de France : Rhône-Alpes - Auvergne. L'ancien ministre et actuel secrétaire général des Républicains, Laurent Wauquiez, y rassemble (résultats définitifs) 31,7 % des suffrages. Le FN Christophe Bodot n'est cependant pas très loin, à 25,5 %. Il est lui-même talonné par le président sortant du conseil régional, le socialiste Jean-Jack Queyranne, à 23,9 %.

Enfin, l'alliance de la droite est également bien partie en Pays-de-la-Loire (LR-UDI-Modem 33,5 % ; PS-MRC-PRG 25,7 % ; FN 21,3 %). La situation s'annonce beaucoup plus délicate en Normandie : le FN Nicolas Bay (27,7 %) est en embuscade juste derrière Hervé Morin (LR-UDI-Modem, à 27,9 %).

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.