“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Kerry Kennedy à Monaco: "Toute la colère et l'agressivité de Trump renforcent les peurs"

Mis à jour le 29/10/2018 à 11:07 Publié le 29/10/2018 à 11:06
«Nous avons un président qui ne partage pas les meilleures valeurs de l’Amérique.»

«Nous avons un président qui ne partage pas les meilleures valeurs de l’Amérique.» Photo F. L.

Kerry Kennedy à Monaco: "Toute la colère et l'agressivité de Trump renforcent les peurs"

Fille de Robert F. Kennedy et nièce de JFK, tous deux assassinés, Kerry Kennedy poursuit son combat pour les droits de l’homme. En fustigeant l’Amérique de Donald Trump

Kerry Kennedy, fille du sénateur Robert F.Kennedy assassiné il y a tout juste cinquante ans, préside le volet européen de la fondation qui, en son nom, milite pour les droits de l’homme.À Monaco jeudi pour une soirée anniversaire dans le Tunnel Riva, elle est revenue lors de cette interview sur la question des migrants. Mais aussi sur la position de la France à l’égard de l’Arabie Saoudite. Et sur l’Amérique de Trump à mi-mandat, où l’affaire des colis piégés rend le débat plus explosif que jamais.

Un soulagement toutefois: le père de ses trois enfants, Andrew Cuomo, actuel gouverneur démocrate de l’État de New York, n’a pas été directement visé, contrairement à l’information qui avait circulé…

sa position sur la question des migrants

"Au cours des six derniers mois, je me suis rendue en Jordanie pour rencontrer des réfugiés syriens, puis au Bangladesh où se rassemblent les Rohingyas qui fuient le génocide en Birmanie. Et qui forment aujourd’hui le plus grand camp de déplacés au monde. Je suis aussi allée à la frontière avec le Mexique où le président Trump, en vertu du principe de "tolérance zéro", a entrepris de séparer des familles. On arrache littéralement des bébés aux bras de leur mère! Avec la Fondation F.Kennedy Europe, nous suivons évidemment de près la situation ici. Mais il me semble qu’on aborde cette question en lui prêtant des proportions excessives. Si l’Italie reçoit 30.000 migrants par an, je crois que cela peut être facilement absorbé par une nation de 60 millions d’habitants. Ce pays a été très généreux par le passé. Je lui en suis personnellement reconnaissante, puisqu’il m’a donné le père de mes trois enfants… Dans tous les cas, efforçons-nous de penser ces immigrants comme des pères, des mères, des maris, des épouses. Comme des êtres humains désespérés au point de tout quitter."

les pays pauvres accueillent plus de migrants que les états-unis

"L’Amérique pourrait faire beaucoup plus.Il est frappant de constater que le pays le plus puissant du monde en fait le moins sur ce sujet.Ce sont les pays les plus pauvres qui accueillent le plus grand nombre: j’évoquais la Jordanie et le Bangladesh, on pourrait citer aussi le Kenya avec les réfugiés de Somalie ou du Sud Soudan. Oui, bien sûr, les États-Unis devraient faire davantage. L’un des programmes de notre fondation dont je suis le plus fière consiste à intégrer ces nouveaux arrivants dans notre société. Quand on demande à un migrant ce dont il a besoin, ce qu’il espère, la première réponse est la suivante: du travail. C’est l’un des principaux pans de notre action."

la politique
de trump renforce
les peurs

"Le climat est délétère car nous avons un président qui ne partage pas les meilleures valeurs de l’Amérique. Il bafoue les droits de l’homme.S’engage lui-même auprès des pires dictateurs de la planète, depuis Poutine jusqu’à la Corée du Nord, en passant par l’Arabie Saoudite, les Philippines ou l’Égypte. Avec notamment ceux d’entre eux qui continuent de pratiquer la torture. Trump ramène la CIA à des habitudes que l’on croyait révolues.Il se prononce régulièrement contre l’activité professionnelle des femmes.Ou favorise l’homophobie. Toute cette colère, toute cette agressivité, cela renforce les peurs."

de plus en plus
de femmes entrent en campagne électorale

"Des élections arrivent et je constate avec bonheur que de plus en plus de femmes entrent en campagne. Pas seulement pour le Sénat ou le Congrès, mais également pour exercer des fonctions locales.De nouvelles personnalités politiques émergeront à l’occasion de ces scrutins, et c’est porteur d’espoir."

la france doit revoir sa position
sur la vente d'armes
 

"Le journaliste Jamal Khashoggi a été assassiné parce qu’il voulait exercer sa liberté d’expression.Tous ceux qui vendent des armes à des gouvernements dont il est de notoriété publique qu’ils sont des meurtriers, ou qu’ils pratiquent la torture, sont en faute. La France doit revoir sa position, même si je pense que certaines étapes sont possibles et nécessaires avant une rupture totale des relations diplomatiques et économiques."

les positions
de Robert f. kennedy tournées vers les autres

"La chose la plus importante qu’il faut retenir de mon père, ce sont ses positions à l’égard des autres.Son empathie.Sa capacité à prendre en compte des points de vue divergents.Lors de la crise entre les États-Unis et l’Union Soviétique autour des missiles de Cuba, il a compris que le lobby militaire américain poussait son frère [Ndlr: John Fitzgerald Kennedy] à agir.Et il a plaidé pour la paix.Lorsque Martin Luther King a été assassiné, il est allé au contact des Afro-Américains pour que la colère ne l’emporte pas sur la volonté de justice. Il y avait chez lui une grande capacité de dépassement de soi.Ce sentiment, je le conçois d’autant mieux que j’ai moi-même perdu brutalement plusieurs membres de ma famille."

garder le souvenir d'un père tourné vers la paix, la justice et la compassion

"Je ne veux pas trop me retourner sur le passé.Je préfère me concentrer sur l’avenir, tout en cultivant ce que mon père a eu le temps d’accomplir.Quand il s’est engagé dans la campagne présidentielle, il a dit ceci: paix, justice et compassion pour ceux qui souffrent.Voilà ce qui, aujourd’hui, devrait gouverner notre pays."


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.