Julien Toulgoat exclu de la majorité municipale à Solliès-Toucas

Dans un communiqué diffusé ce mercredi, le maire Jérémie Fabre et la majorité municipale ont annoncé l’exclusion du groupe majoritaire de Julien Toulgoat. Deux heures plus tard, ce dernier annonçait de son côté sa décision... de le quitter, actant ainsi un divorce irrémédiable entre les deux parties.

La rédaction Publié le 12/05/2021 à 19:00, mis à jour le 12/05/2021 à 19:10
La candidature de Julien Toulgoat à l’élection départementale dans le canton de Solliès-Pont lui vaut son exclusion du groupe majoritaire. Photo DR

La raison? La candidature de Julien Toulgoat à l’élection départementale dans le canton de Solliès-Pont sous une étiquette politique, en l’occurrence celle d’Europe Écologie Les Verts (EE-LV).

Un cadre apolitique revendiqué

"Nous avons toujours défini un cadre apolitique à notre liste même si elle regroupe une pluralité de sensibilités. Nous voulions être en capacité de pouvoir discuter avec toutes les instances quelles que soient leurs couleurs politiques. Cette candidature engage, de manière volontaire ou involontaire, le travail de notre groupe majoritaire", estime le premier magistrat élu en 2020, joint ce mercredi au téléphone. Ce désaccord avait été indiqué à l’intéressé voilà trois mois alors qu’il était en réflexion. "Nous lui avons dit qu’il était libre de se présenter mais qu’il devait démissionner du conseil municipal", précise l’édile. La semaine dernière, juste avant la clôture des inscriptions en préfecture, Julien Toulgoat a franchi le pas et confirmé au maire qu’il partait aux départementales.

Candidat à titre personnel

Contacté, Julien Toulgoat assume sa décision "dans le prolongement de [ses] engagements municipaux." "Je me suis alors lancé, avec mes convictions écologiques, car l’un des axes forts de Toucas’In était la transition écologique ainsi que le renouveau politique", rappelle-t-il, indiquant s’être encarté très récemment chez EE-LV. "Je les ai rejoints dans la logique de ma candidature". Mais il ne voit pas celle-ci comme un obstacle à son engagement municipal. "C’est à titre personnel que je suis candidat, insiste-t-il. Je ne souhaite pas d’une manière ou d’une autre gêner le travail déjà engagé par l’équipe majoritaire".

"Démissionner serait un désaveu"

Cependant le maire et la majorité ont annoncé ce mardi son exclusion du groupe majoritaire tout en regrettant qu’il ne démissionne pas de son mandat de conseiller municipal "pour pouvoir mener en toute liberté et en toute sincérité sa campagne pour les élections départementales. Ce refus est d’autant plus regrettable qu’il empêche un membre suppléant de la liste Toucas’In d’entrer au conseil pour défendre les valeurs de la liste".

 

"Démissionner serait un désaveu pour ceux qui ont voté pour moi et les valeurs que nous défendions. Quand je m’engage, je vais jusqu’au bout. Je continuerai de travailler pour notre commune et pour la réalisation des projets portés par la liste Toucas In", répond-il. Une position pas forcément simple à tenir et que le maire dit ne pas comprendre. "Il siégera désormais en tant que conseiller "solitaire".

 

 

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.