Jugement du procureur général de Monaco en audience correctionnelle

C'est dans une ambiance tendue et une salle d’audience pleine à craquer que s'est tenue hier au tribunal de Monaco, l'audience correctionnelle mettant en cause Jean-Pierre Dreno, procureur général, mis en cause par Jean-François Robillon et Jean-Sébastien Fiorucci.

A.-C. H. Publié le 07/04/2014 à 20:04, mis à jour le 08/04/2014 à 09:20
Audience correctionnelle pour le procureur général de Monaco
Ils étaient nombreux hier devant le tribunal de Monaco à se presser pour assister à l'audience (Photo Eric Dulière)

C'est dans une ambiance tendue et une salle d’audience pleine à craquer que s'est tenue hier au tribunal de Monaco, l'audience correctionnelle mettant en cause Jean-Pierre Dreno, procureur général.

Le doute a plané jusqu'au dernier moment sur la tenue de l’audience correctionnelle concernant l'affaire « Jean-François Robillon et Jean-Sébastien Fiorucci contre Jean-Pierre Dreno, procureur général ». Une affaire peu commune et encore unique à ce jour en Principauté.

Jean-François Robillon et Jean-Sébastien Fiorucci reprochent en effet, à Jean-Pierre Dreno la diffusion d’un communiqué de presse divulgant des informations relatives à l'affaire des sondages. Mais aussi l’envoi d’un courrier au ministre d’État Michel Roger lui notifiant la garde à vue de Jean-Sébastien Fiorucci, haut fonctionnaire, ainsi que, toujours selon l'accusation, la révélation du nom des prévenus à des journalistes
Pour cela, les deux hommes avaient, par le biais de leurs avocats, déposé une citation directe à l’encontre du procureur général pour «violation du secret de l’enquête » dans le cadre de l’affaire du sondage.

 

Un procès tendu donc, qui visait à démontrer que le procureur général n’avait pas à divulguer, selon l’accusation, ces informations et qu’il n’était pas couvert par certaines mesures exceptionnelles.

C’est en l’absence du principal intéressé, Jean-Pierre Dreno, représenté par ses avocats, qu’a débuté ce procès très médiatique au ton particulièrement cinglant.

Délibéré le 15 avril.

 


Le reportage complet sur iPad ou sur le Journal en ligne

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.