“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Jean-Louis Grinda appelle à l'union avec Horizon Monaco pour les élections nationales

Mis à jour le 27/11/2017 à 13:53 Publié le 27/11/2017 à 13:14
Jean-Louis Grinda, lors d'une rencontre avec la presse

Jean-Louis Grinda, lors d'une rencontre avec la presse Photo Jean-François Ottonello

Jean-Louis Grinda appelle à l'union avec Horizon Monaco pour les élections nationales

Ce lundi matin, lors d'une rencontre avec la presse, la tête de liste d'Union Monégasque a lancé un appel solennel à la liste Horizon Monaco, menée par Béatrice Fresko-Rolfo, proposant une union.

Une décision, "en parfait accord avec l'ensemble de ma liste, je propose à Horizon Monaco de nous réunir autour d'un projet commun, à équité de candidats sur une liste unique" propose Jean-Louis Grinda, qui a indiqué avoir pris la décision de cette proposition, "face au climat incroyable de cette campagne", dans la nuit de dimanche à lundi.

"Nous nous trouvons dans une situation inédite et pour tout dire, préoccupante. D'un coté, Primo! étale sa force de frappe et, peut être enivré par son succès annoncé, se permet non seulement d'attaquer la presse mais aussi, fait sans précédent, de remettre en cause une ordonnance souverain, c'est à dire l'autorité du prince [...] A cela s'ajoute le désir affiché et assumé de professionnalisée la vie politique monégasque, ce qui représente à nos yeux, l'idée la plus dangereuse pour l'avenir de notre pays car elle conduirait de facto à la transformation de notre régime en monarchie parlementaire. Cette dérive est mortifère. Notre devoir est donc de la dénoncer et de la combattre avec toute la force de nos convictions".

"La victoire n'est pas impossible"

Dans sa déclaration, Jean-Louis Grinda estime que "la victoire n'est pas impossible mais beaucoup plus difficile si le paysage politique reste celui d'aujourd'hui. La division des voix faciliterait la tâche de notre concurrent, quelles que soient les qualités et l'engagement de nos candidats respectifs".

A la question de savoir qui prendrait la tête de cette liste, Béatrice Fresko-Rolfo ou lui, Jean-Louis Grinda a indiqué que cette union était "un problème de fond, pas un problème de personne qui relève de la politique politicienne". Et espère que l'appel soit rapidement entendu dans le camp Horizon Monaco.

"Cet appel est celui de la raison, celui d'un groupe de femmes et d'hommes qui veulent croire que ce qui doit impérativement nous unir est plus fort que tout ce qui nous différencie. Madame Fresko et moi ne labourons pas le terrain électoral depuis trente ans, et si on peut être en désaccord avec nos idées, on ne peut certainement pas nous reprocher d'être clientélistes".

à partir de 1 €


La suite du direct