Rubriques




Se connecter à

Jean Leonetti va rencontrer Xavier Bertrand pour le convaincre de rallier la primaire

Chargé par "Les Républicains" de préparer la primaire de la droite et du centre, le maire d'Antibes, invité d'Europe 1 ce lundi matin, essaye de mettre la pression sans le braquer sur le favori des sondages, Xavier Bertrand, qu'il rencontre ce mardi.

La rédaction Publié le 16/08/2021 à 09:16, mis à jour le 16/08/2021 à 09:17
Jean Leonetti. Photo: Frantz Bouton

"Il ne peut pas y avoir de démarche solitaire": fort de cette conviction, Jean Léonetti tente de convaincre tous les prétendants de droite à l'Elysée de participer à cette compétition. Le but n'étant pas "de désigner le candidat LR" mais celui de "toute une famille politique".

"J'essaierai d'amener tout le monde vers un processus ouvert" s'est fixé comme cap le maire d'Antibes, dans la matinale d'Europe 1. "Nos militants, ceux qui pensent comme nous, ne nous pardonneront pas de perdre sur nos divisions et nos égoïsmes". C'est sans doute ce qu'il rappellera à Xavier Bertrand, le plus rétif à la primaire, qu'il rencontrera ce mardi.

 

Et si à la rentrée, un candidat écrase les autres dans les sondages, y aura-t-il une primaire? "Nous n'avons pas de candidat naturel".

Un candidat consensuel existe-t-il? "Non, c'est une évidence".

Si Jean Leonetti est aussi impatient d'avoir une réponse du président de la région des Hauts-de-France, qui a quitté le parti en 2017, c'est qu'il reste peu de temps avant le démarrage d'une enquête d'opinion auprès de 15.000 personnes, prévu le 30 août, afin de vérifier, sait-on jamais, que l'un des candidats a pris le dessus sur tous les autres.

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.