Rubriques




Se connecter à

"Il se trompe et il ment": Renaud Muselier cajole les maires... mais tacle David Lisnard

Lors de la 3e Convention annuelle des maires de la Région Sud Paca, organisée vendredi à Marseille, le patron du conseil régional a annoncé un doublement des aides aux communes pour les six prochaines années. Il a également glissé un tacle au maire de Cannes.

Lionel Paoli Publié le 22/10/2021 à 17:58, mis à jour le 22/10/2021 à 17:58
Renaud Muselier s’est engagé à simplifier les différents formulaires de demandes de subventions. Photo doc Sophie Louvet

Pour sa première sortie publique après deux mois de convalescence (1), Renaud Muselier a joué les pères Noël. Sans barbe ni manteau rouge, mais avec une hotte pleine de cadeaux. Devant plus de 400 maires de la Région Sud Paca, réunis vendredi à Marseille pour leur 3e Convention annuelle, le médecin phocéen a soigné ses annonces… en glissant quelques tacles au passage.

"Quand on est arrivés avec Christian Estrosi [en 2015, ndlr], la Région était un tiroir-caisse", soupire-t-il. "Ceux qui avaient la clef se servaient. On a tout changé en fixant une stratégie, en gardant une proximité absolue avec les maires. Maintenant, on va accélérer, parce que c’est un nouveau mandat au service des territoires."

Et de détailler : "Au cours des cinq dernières années, nous avons engagé 790 millions d’euros pour nos communes. Pour les six années qui viennent, ce sera 1,5 milliard d’euros – avec un doublement du Plan montagne qui va passer de 100 à 200 millions."

"Nous allons tout renommer, tout simplifier..."

"Jusqu’à présent, la Région limitait à 30 % son taux d’intervention dans vos projets", a-t-il rappelé aux édiles réunis au Palais du Pharo. "Désormais, ce sera 50 % pour toutes les communes, et 70 % pour celles de moins de 1 500 habitants."

 

Stop ou encore ? Encore ! "Ces petites communes avaient droit à un second dossier chaque année, plafonné à 12 500 euros", poursuit le patron de la Région. "Maintenant, nous relevons ce plafond à 15 000 euros."

Renaud Muselier s’est engagé, par ailleurs, à simplifier les différents formulaires de demandes de subventions pour les rendre "accessibles en trois clics". "Vous étiez submergés d’acronymes : Frat, Cret, Sradett, SRDEIL, Feder… Nous allons tout renommer, tout simplifier, car personne n’y comprend plus rien."

Le président de la Région a profité de cette tribune pour décocher une flèche, sans le nommer, à David Lisnard : "Et je dis à celui qui a parlé de ‘‘soviétisation de la Région’’, il se trompe et il ment ! C’est d’autant plus inquiétant qu’il brigue une responsabilité nationale (2) pour laquelle il a préféré être un successeur adoubé plutôt qu’un candidat performant."

Preuve, si nécessaire, que les rancœurs nées des dernières élections sont loin d’être digérées.

1. Renaud Muselier a été atteint l'été dernier par la Covid-19.
2. L’édile cannois est candidat à la présidence de l’Association des maires de France.

Offre numérique MM+

...

commentaires

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.