Hubert Védrine: "Le monde est une foire d'empoigne"

Hubert Védrine, ex-ministre des Affaires étrangères sous le gouvernement de Lionel Jospin, aujourd'hui consultant et président des rencontres d'Arles, a été l'invité de Monaco Méditerranée Foundation.

Article réservé aux abonnés
J.D. Publié le 21/06/2016 à 05:07, mis à jour le 21/06/2016 à 05:07
L'ex-ministre des Affaires étrangères du gouvernement de Lionel Jospin a animé une conférence pour Monaco Méditerranée Foundation. Michael Alesi

Un rendez-vous de grande qualité, comme le président de l'association Enrico Braggiotti sait les organiser. Dans la salle Belle Époque de l'Hôtel Hermitage, l'auteur du livre Le monde au défi a évoqué « les crises internationales, particulièrement douloureuses pour les Occidentaux et les Américains qui ont contrôlé le monde durant des siècles ». « Aujourd'hui, il faut faire avec la Russie, la Chine, l'Islam… Il y a toujours eu beaucoup de crises. J'ai connu, par exemple, la fin de la Guerre froide. Cela aurait pu être une catastrophe absolue. Elle fut finalement contrôlée. Actuellement, le monde est complexe car très instable. Il n'y a pas de puissance mondiale. Beaucoup de choses dysfonctionnent, y compris sur le plan écologique. »

Mais pas de catastrophisme. « Oui, nous sommes dans l'instabilité, dans une mer assez agitée. Le monde est une foire d'empoigne. » Mais s'il n'y a pas de solution miracle pour Hubert Védrine, il y a des avancées à faire, « point par point ».

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.