“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Gilles Tonelli en Pologne pour débattre sur les droits de l'enfant

Mis à jour le 13/04/2016 à 05:02 Publié le 13/04/2016 à 05:02
De gauche à droite : Renata Szczêch, vice-ministre du Travail et des Affaires familiales de Pologne ; Kai-Morten Terning, secrétaire d'Etat au ministère de l'Enfance de Norvège ; Gilles Tonelli ; Pernilla Baralt, secrétaire d'État au ministère de la Santé de Suède ; Regina Jensdottir, chef de la division des droits des enfants.

De gauche à droite : Renata Szczêch, vice-ministre du Travail et des Affaires familiales de Pologne ; Kai-Morten Terning, secrétaire d'Etat au ministère de l'Enfance de Norvège ; Gilles Tonelli ; Pernilla Baralt, secrétaire d'État au ministère de la Santé de Suède ; Regina Jensdottir, chef... Photo DR

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Gilles Tonelli en Pologne pour débattre sur les droits de l'enfant

Le conseiller de gouvernement pour les Relations extérieures et la Coopération, accompagné par Rémi Mortier, représentant permanent auprès du Conseil de l'Europe, a participé à une conférence du Conseil de l'Europe intitulée « Atteindre les sommets pour les droits de l'enfant », la semaine dernière à Sofia.

Le conseiller de gouvernement pour les Relations extérieures et la Coopération, accompagné par Rémi Mortier, représentant permanent auprès du Conseil de l'Europe, a participé à une conférence du Conseil de l'Europe intitulée « Atteindre les sommets pour les droits de l'enfant », la semaine dernière à Sofia.

Les pays membres du Conseil de l'Europe ont officiellement lancé une nouvelle Stratégie relative aux Droits de l'Enfant élaborée par des représentants gouvernementaux, en coopération avec des acteurs de la société civile et d'autres parties prenantes, dont les enfants eux-mêmes. Cette Stratégie, qui couvre la période 2016 à 2021, s'inscrit dans le prolongement de la « Stratégie de Monaco » qui a été mise en œuvre de 2012 à 2015.

Pendant ces deux jours, les 180 participants ont débattu des cinq domaines prioritaires (1) identifiés dans la Stratégie afin de déterminer la façon dont les acteurs des États membres du Conseil de l'Europe peuvent collaborer pour atteindre ces objectifs dans les années à venir.

Dans son intervention, le Gilles Tonelli a plus particulièrement souligné les mesures mises en place à Monaco pour lutter contre toutes les formes de violence à l'égard des enfants ainsi que les programmes de coopération multilatéraux soutenus en la matière par le gouvernement princier.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.