Rubriques




Se connecter à

Gestion de l'épidémie de Covid-19: Agnès Buzyn convoquée devant la Cour de justice de la République en vue d'une possible mise en examen

Selon les informations du Monde, Agnès Buzyn, ancienne ministre de la Santé est convoquée ce vendredi 10 septembre, devant la Cour de justice de la République à Paris. Elle risque une mise en examen, d'après l'AFP.

La rédaction Publié le 09/09/2021 à 12:21, mis à jour le 09/09/2021 à 12:22
Agnès Buzyn est convoquée devant la CJR. AFP

François Molins, procureur général près la Cour de cassation, l'avait indiqué pas plus tard que dimanche 5 septembre sur LCI: "Il y a des milliers de plaintes qui arrivent" à la Cour de justice de la République. Des plaintes qui concernent pour la plupart, la gestion par le gouvernement de la crise sanitaire.

Ce jeudi 9 septembre, Le Monde indique que dans ce cadre, Agnès Buzyn, ministre de la Santé qui avait démissionné mi-février 2020 au début de l'épidémie de Covid-19, est convoquée vendredi à la Cour de justice de la République (CJR) à Paris en vue d'une possible mise en examen. 

Cette convocation à la CJR, seule juridiction habilitée à juger des ministres dans l'exercice de leur fonction, a lieu dans le cadre de l'enquête menée depuis juillet 2020 sur la manière dont le gouvernement a géré cette épidémie.

L'instruction vise aussi Edouard Philippe et Olivier Véran

La CJR, juridiction d'exception mi-politique, mi-judiciaire, souvent placée sous le feu des critiques, mène actuellement une instruction depuis juillet 2020 concernant l'ancien Premier ministre Edouard Philippe, l'ex-ministre de la Santé Agnès Buzyn et son successeur Olivier Véran, pour la gestion de l'épidémie de Covid-19 en France.

 

Un collectif d'enseignants a par ailleurs déposé devant elle en mars dernier, une plainte pour "mise en danger de la vie d'autrui" contre le ministre de l'Education nationale Jean-Michel Blanquer, accusé de "ne pas protéger les personnels en contact avec les enfants", qui "répandent le virus" de la Covid-19.

En novembre 2020, la CJR avait jugé irrecevable la plainte d'une association de victimes de la Covid-19 contre le Premier ministre Jean Castex.

Le 16 juillet dernier, elle a mis en examen pour prise illégale d'intérêts le ministre de la Justice Eric Dupond-Moretti, soupçonné d'avoir profité de sa fonction pour régler ses comptes avec des magistrats avec lesquels il avait eu maille à partir quand il était avocat, ce qu'il réfute.

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.