Gérard Spinelli relaxé dans l'affaire "mains propres" se confie: "En prison, penser à l'extérieur, c'est l'enfer"

Vingt-quatre heures après la décision de relaxe prononcée dans l'affaire de corruption présumée entourant la construction de la tour Odéon, à Monaco, Gérard Spinelli a accepté de répondre à une longue interview.

Arnault Cohen Publié le 26/01/2017 à 14:54, mis à jour le 26/01/2017 à 14:54
Gérard Spinelli Photo JFO

Gérard Spinelli explique aussi avoir refusé d'être placé dans un quartier VIP: "C’était l’occasion pour moi, en tant qu'élu de la République de voir réellement ce qu’était la prison."

 

Il avoue aussi avoir pensé au suicide, ce qui "est un moment d’apaisement, d'évasion".

Gérard Spinelli rappelle enfin qu'il est plus que jamais candidat à sa succession à la mairie en 2020.

Un entretien à lire ce vendredi dans Monaco-Matin.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.