“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Gérard Spinelli relaxé dans l'affaire "mains propres" se confie: "En prison, penser à l'extérieur, c'est l'enfer"

Mis à jour le 26/01/2017 à 14:54 Publié le 26/01/2017 à 14:54
Gérard Spinelli

Gérard Spinelli Photo JFO

Gérard Spinelli relaxé dans l'affaire "mains propres" se confie: "En prison, penser à l'extérieur, c'est l'enfer"

Vingt-quatre heures après la décision de relaxe prononcée dans l'affaire de corruption présumée entourant la construction de la tour Odéon, à Monaco, Gérard Spinelli a accepté de répondre à une longue interview.

Dans cet entretien, le maire de Beausoleil, mis en examen pour corruption et incarcéré durant trois mois à Marseille, se confie sur la prison. "J’ai eu la chance d’avoir, en cellule, un codétenu corse, qui m’a aidé à survivre. Et je pèse mes mots. Il m’a expliqué que pour survivre en prison, il fallait couper avec l’extérieur, ne plus penser à sa famille, à sa femme, à ses fils, à ses amis. J’ai compris qu'en prison, penser à l’extérieur, c’est l’enfer."

>> LIRE AUSSI. Procès de la Tour Odéon: relaxe pour les promoteurs monégasques et le maire de Beausoleil

Gérard Spinelli explique aussi avoir refusé d'être placé dans un quartier VIP: "C’était l’occasion pour moi, en tant qu'élu de la République de voir réellement ce qu’était la prison."

Il avoue aussi avoir pensé au suicide, ce qui "est un moment d’apaisement, d'évasion".

Gérard Spinelli rappelle enfin qu'il est plus que jamais candidat à sa succession à la mairie en 2020.

Un entretien à lire ce vendredi dans Monaco-Matin.


La suite du direct