“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

François Mitterrand, un roman en clair-obscur

Mis à jour le 08/01/2016 à 05:14 Publié le 08/01/2016 à 05:14
François Mitterrand a été élu Président en 1981, à 64 ans, après deux tentatives infructueuses en 1965 et 1974. Il avait entamé sa carrière sous la IVe République comme ministre des Anciens Combattants en 1947 (en haut à droite). On le voit ci-dessus avec son épouse Danielle à Latche dans les Landes et escaladant la roche de Solutré en compagnie de Charles Hernu et Jack Lang.

François Mitterrand a été élu Président en 1981, à 64 ans, après deux tentatives infructueuses en 1965 et 1974. Il avait entamé sa carrière sous la IVe République comme ministre des Anciens Combattants en 1947 (en haut à droite). On le voit ci-dessus avec son épouse Danielle à Latche da... MAXPPP, Keystone Pictures et Le Progrès

François Mitterrand, un roman en clair-obscur

Le premier président socialiste de la Ve République laisse derrière lui une image brouillée. Un vrai réformisme de gauche a été parasité par trop d'affaires, de calculs et de secrets...

L'aura s'est sensiblement ternie. Vingt ans après sa mort, les thuriféraires de François Mitterrand sont un peu moins béats, ses contempteurs plus acides.

Le temps, qu'il cajolait tant, n'a pas encore totalement fait son œuvre. Mais à l'aune de cette histoire qui l'obsédait, l'enfant de Jarnac paraît avoir définitivement perdu la partie face à de Gaulle, son éternel adversaire au parcours plus rectiligne (guerre d'Algérie mise à part) et à la stature plus indiscutable. Le premier président socialiste de la Ve République, ce moule gaulliste dans lequel il s'est si profondément lové, laisse derrière lui une image protéiforme.

Cap à gauche… avant la rigueur

Nul ne pourra nier à ce social-démocrate dans l'âme de conséquentes réformes...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct