“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

  • Et si vous vous abonniez ?

    Au quotidien, où que vous soyez, consultez le journal complet en ligne, dès 6h du matin.

    Abonnez-vous

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Estrosi et Le Pen à égalité

Mis à jour le 07/12/2015 à 05:12 Publié le 07/12/2015 à 05:11
Toute l'info locale + Des reportages exclusifs

Estrosi et Le Pen à égalité

Même dans son fief azuréen, Christian Estrosi a failli mordre la poussière. La liste menée par Olivier Bettati échoue à 33 voix de la 1re place. Menton, Grasse, Cagnes-sur-Mer ont voté FN

FN : le coup est passé près...

Battre Christian Estrosi sur ses terres. Pas sûr que dans ses rêves les plus fous Marion Maréchal - Le Pen l'ait un seul instant envisagé. Et pourtant. En attirant sur la liste qu'il conduisait 37,90 % des votants azuréens (soit 33 petites voix de retard sur son adversaire principal), Olivier Bettati a raté de très peu l'impensable, lui le meilleur ennemi du maire de Nice qu'il a quitté (trahi ?) pour suivre le panache blond de la jeune Marion. Le FN pulvérise son score de 2010 (la liste était menée à l'époque par Jean-Marie Le Pen) de près de 16 points. Enorme. Le FN cartonne dans les villages du moyen et haut pays, mais aussi dans les villes moyennes, y compris sur le littoral, et devance largement Christian Estrosi à Menton (+ 11 points) et Grasse (+ 9 points) par exemple.

Les Républicains : la désillusion

Heureusement pour lui son bastion niçois a tenu (42,03% contre 33,98%) face à la vague bleu Marion. Mais pour Christian Estrosi, la pilule est amère. Avec un score de 37,91% il gagne certes un peu plus de 7 points par rapport au score de l'UMP en 2010, mais laisse son adversaire frontiste le talonner. Un affront. Partout dans le département, la liste Les Républicains-UDI-MoDem est en difficulté, seules les grandes villes du département (Nice, Antibes, Cannes) résistent à la vague FN. Mais Grasse, Menton, Le Cannet et Cagnes-sur-Mer tombent dans l'escarcelle de la liste FN.

Gauche : la Berezina

Avec 12% des suffrages, la liste Union de la gauche du socialiste Patrick Allemand boit la tasse et perd 9 points par rapport à 2010. De loin le score le plus faible des listes «Castaner» dans la région. Dans cette Berezina de gauche, la liste Front de gauche/Europe Ecologie Les Verts coule elle aussi à 4,31% alors que l'addition des scores des Verts (12,59%) et du Front de gauche (4,96%) les situait en 2010 à 17,5%.

D'autres « verts »

heureux

Des écolos heureux, il en existe ! Ceux de l'Alliance Ecologiste Indépendante de Jean-Marc Governatori qui flirtent avec les 4%, doublent leur score de 2010. Des électeurs de l'AEI qui seront évidemment très courtisés dès demain...

Participation : à la hausse

C'est la bonne surprise de ce scrutin. En hausse de plus de 10 points (à 53%) dans le département par rapport à 2010, elle traduit le retour aux urnes des Azuréens. Une participation qui a visiblement profité au FN.

Et demain ?

Les listes Castaner se retirant, qu'attendre du probable mano à mano Estrosi-MMLP de dimanche prochain ? Un duel très très serré où les abstentionnistes pourraient bien décider du résultat. Tout comme les électeurs socialistes dont nombreux risquent d'être déstabilisés par l'absence de leurs candidats. Conseillère régionale socialiste sortante, Christine Mirauchaux n'a-t-elle pas tweeté hier soir un tonitruant « Cambadelis scandaleux » qui augure mal d'un total report des voix PS sur les listes Estrosi...

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.