Elections nationales: le groupe politique Horizon Monaco prêt à sortir du bois ?

Le groupe politique, discret ces dernières années, tacle le choix de son ex-cheffe de file, Béatrice Fresko-Rolfo, d’avoir rejoint la liste pour l’Union nationale. Une façon de se lancer, eux aussi, dans la campagne.

Article réservé aux abonnés
Cédric Vérany Publié le 20/10/2022 à 11:00, mis à jour le 20/10/2022 à 10:48
L'équipe d'Horizon Monaco, en meeting en 2018, pour la campagne des élections au Conseil national. Photo archives Monaco-Matin

Ça ressemble à un vrai démarrage de campagne. Alors que Brigitte Boccone-Pagès, Béatrice Fresko-Rolfo et Jean-Louis Grinda ont annoncé le 17 octobre dernier leur intention de mener pour les élections au Conseil national de 2023 une liste commune sous la bannière Union Nationale Monégasque, un courriel rédigé par Horizon Monaco (HM) a été envoyé ce mercredi à la rédaction, fustigeant le choix de Béatrice Fresko-Rolfo.

La famille politique de celle qui a été cheffe de file de la liste HM en 2018 - obtenant à la sortie des urnes deux sièges au sein de l’hémicycle (l’un pour elle, l’autre pour Jacques Rit) - affiche sa colère.

"Aucune concertation, aucun accord"

"Par voie de presse, Madame Béatrice Fresko-Rolfo a fait connaître son intention de rejoindre la liste de la majorité sortante. Cette décision personnelle n’a fait l’objet d’aucune concertation ni d’aucun accord avec Horizon Monaco. Horizon Monaco et ses soutiens tiennent donc à préciser qu’aucun des candidats et candidates cooptés dans cette liste ne sera légitime à se réclamer d’Horizon Monaco", peut-on lire dans le communiqué uppercut qui n’est pas signé, si ce n’est du logo du parti et qui provient d’un email éponyme.

L’intervention peut étonner. Sur le fond, car le parti Horizon Monaco semble en sommeil depuis la campagne perdue de 2018 et sort ainsi du bois vertement. Et sur la forme, car le texte est anonyme ou presque, sans signature ou incarnation. Avec la seule possibilité laissée de "nous contacter par retour de mail" pour en savoir davantage.

À la demande de Monaco-Matin, des précisions ont été apportées à ce message indiquant "qu’Horizon Monaco est une entité qui s’organise à l’approche des élections. Le mouvement appartient à Monsieur Laurent Nouvion qui est entouré de nombreuses personnalités. Le communiqué diffusé est une expression collective des personnes adhérant aux valeurs et aux engagements d’Horizon Monaco".

 

Un retour de Laurent Nouvion ?

Est-ce un premier pas de Laurent Nouvion, ancien président du Conseil national de 2013 à 2016, pour faire son comeback en politique ? La démarche laisse planer l’ambition du groupe qu’il a fondé. D’autant que pour la vie démocratique du pays, plusieurs voix espèrent en off avoir plusieurs listes en lice pour le vote du 5 février 2023.

Dans son communiqué, Horizon Monaco indique que "fidèle à ses valeurs et à ses engagements en faveur des Monégasques et de la Principauté défendus depuis 2013 et lors des dernières élections de 2018", il "informera prochainement les compatriotes sur ses positions assumées en vue des échéances de février prochain".

Du côté des équipes de la liste Union Nationale Monégasque, où il est rappelé que cette alliance nationale est celle des élus sortants et pas des partis, le communiqué d’Horizon Monaco n’a suscité "aucun commentaire". La campagne ne fait que commencer…

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.