Rubriques




Se connecter à

Elections départementales: une 36e année de règne pour Bernard Asso dans le canton Nice-2

Avec un taux d’abstention particulièrement élevé (68,42 %), c’est le duo Divers droite qui a remporté les élections départementales de Nice 2.

Alice Patalacci Publié le 28/06/2021 à 00:40, mis à jour le 28/06/2021 à 00:35
Bernard Asso

Et de sept! Élu pour la première fois en 1985, le Ciottiste Bernard Asso part pour un septième mandat, une 36e année au poste de conseiller départemental. Épaulé, cette fois, par l’Estrosiste, Françoise Monier, avec qui il a été ravi de faire campagne. Après avoir remercié ses électeurs, Bernard Asso a salué leur volonté de "soutenir le candidat républicain". "Mon ancrage a dû aider", sourit le natif de Carras.

Il fera d’ailleurs son premier bain de foule dans son quartier de naissance, aujourd’hui. "Depuis toujours, j’ai le rêve d’y aménager un port. Quelque chose de petit, une vingtaine d’anneaux, où les gens auront envie de se retrouver", imagine-t-il, avant de gagner en altitude. Car le conseiller départemental étoffe un programme tout terrain, en n’omettant pas les collines. "Dont j’ai hérité il y a peu, avec le nouveau découpage", glisse-t-il. Ajoutant: "Je vais me battre pour elles, limiter les habitations folles et y conserver un esprit de village".

On peut cependant souligner que le taux d’abstention a atteint des sommets: 68,42% au premier tour et 63,5% au second. Distancé, le duo du Rassemblement national - représenté par Valérie Delpech et Christophe Daubenton avait pourtant affiché le meilleur résultat du département au premier tour (37,23% des voix).

 

Les résultats

Bernard Asso-Françoise Monier, Divers droite: 62,09%

Valérie Delpech-Christophe Daubenton, Rassemblement national: 37,91%

Les déclarations

Bernard Asso, divers droite: "Ces résultats me confortent dans ma position du premier tour. Il y a même eu un peu plus de participation. On note une vraie volonté de soutenir le candidat républicain. Avec Françoise Monier, nous allons maintenant nous atteler à travailler pour le bien-être des habitants. Nous avons plusieurs impératifs: soutenir les forces de l’ordre dans leur mission de sécurisation, rester attentifs à ce qui a été mis en avant pendant la crise sanitaire et faire le choix de la transition écologique. Mais, surtout, ne jamais oublier que les conseillers départementaux sont des élus de proximité. Mon septième mandat prouve que la longévité peut être acquise par la confiance, surtout dans une configuration de suffrage universel direct. Les électeurs votent pour deux personnes, et non pour une liste. C’est bien nous qui sommes élus. "

Valérie Delpech (RN): "Nous n’avons pas pu recueillir la réaction de la candidate."

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.