“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

  • Et si vous vous abonniez ?

    Au quotidien, où que vous soyez, consultez le journal complet en ligne, dès 6h du matin.

    Abonnez-vous

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Éducation: faut-il orienter les jeunes sur leurs métiers?

Mis à jour le 15/12/2016 à 05:02 Publié le 15/12/2016 à 05:02
Le vote du budget primitif aura lieu à 17 heures.

Le vote du budget primitif aura lieu à 17 heures. Photo Cyril Dodergny

Toute l'info locale + Des reportages exclusifs

Éducation: faut-il orienter les jeunes sur leurs métiers?

La question, parmi d'autres, a fait débat parmi les élus à l'occasion de l'examen du budget primitif au Conseil national. Un budget qui sera soumis au vote de la Haute assemblée ce soir

Faut-il orienter les jeunes monégasques, dès le lycée, sur les opportunités concrètes en matière d'emploi pour fonder leur vie professionnelle en Principauté ? La question a fait débat au cours de l'examen du budget primitif de l'état pour 2017.

La proposition avancée par Laurent Nouvion (HM) est d'organiser une cellule pour proposer des carrières professionnelles au lycée. « Il s'agirait d'informer les jeunes dès la Seconde sur les possibilités à Monaco, de muscler le dispositif d'orientation déjà en place pour en faire une machine de guerre car les Monégasques sont inquiets pour les débouchés de leurs enfants, pour leur avenir », plaide le conseiller national.

S'ouvrir au monde

« Bonne idée, sur le papier », tempère dans la majorité, Thierry Poyet. « Je suis d'accord d'établir une cartographie des besoins en Principauté. Mais à l'age du bac, la plupart des enfants n'ont pas d'idées sur ce qu'ils voudront faire plus tard ».

Avis partagé par Bernard Pasquier (UM), « demander à un jeune de 15 ans ce qu'il veut faire plus tard, ça me choque. Il faut pousser les jeunes à étudier dans les domaines les plus divers pour construire leur culture générale ». Une idée sur laquelle le président, Christophe Steiner, acquiesce, proposant : « de les ouvrir le plus possible au monde ». Et Stéphane Valéri de se montrer optimiste : « il n'y a pas d'autres pays dans le monde où notre jeunesse a autant de chances de trouver un emploi et de réussir ».

Sur la question, Thierry Poyet plaide davantage pour « faire revenir des Monégasques expatriés après leurs études ». Ils sont 500 à vivre hors des frontières. « Il est très difficile de suivre les Monégasques de l'étranger car beaucoup ne le souhaitent pas », explique Bernard Pasquier. « Plus ils sont brillants, moins ils reviennent. Mais avoir une diaspora, c'est bien aussi ».

 

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.