“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Dès septembre, les Français pourront télétravailler

Mis à jour le 30/06/2016 à 05:08 Publié le 30/06/2016 à 05:08
Gouvernement et Conseil national se sont réjouis d'arriver à la dernière étape d'un long processus législatif permettant, dès la rentrée prochaine, le télétravail et qu'a porté Stéphane Valeri, conseiller de gouvernement-ministre des Affaires sociales et de la Santé, dès le début.

Gouvernement et Conseil national se sont réjouis d'arriver à la dernière étape d'un long processus législatif permettant, dès la rentrée prochaine, le télétravail et qu'a porté Stéphane Valeri, conseiller de gouvernement-ministre des Affaires sociales et de la Santé, dès le début. Photo Michael Alesi

Dès septembre, les Français pourront télétravailler

Après neuf ans de vœux, d'efforts et d'échanges entre Monaco et la France, le Conseil national a voté, hier à l'unanimité, un projet de loi historique. Une petite révolution économique et sociale

Dans le public hier soir au Conseil national : l'ambassadeur de France à Monaco, Hadelin de la Tour du Pin, le député-maire de Menton et président du groupe d'amitié France-Monaco Jean-Claude Guibal, le président du Conseil économique et social André Garino…

Tous étaient là pour assister au vote unanime du projet de loi relative au télétravail et un projet de loi sur la sécurité sociale qui y est lié. Il soufflait un air de consensus particulièrement satisfait du côté de l'ensemble des élus et du gouvernement.

« On peut ainsi penser que, à la rentrée de septembre par exemple, on mettra un nom et un visage...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct