Rubriques




Se connecter à

Départ du Tour de France à Nice: "une excellente nouvelle" pour le Prince Albert

A quelques jours d'un départ en Colombie pour découvrir un nouveau sanctuaire matin, le souverain s'est réjouit de la perspective du départ du Tour de France à Nice, onze ans après que ce dernier soit parti du Rocher.

propos recueillis par Arnaud Cohen acohen@nicematin.fr Publié le 16/03/2018 à 12:00, mis à jour le 15/03/2018 à 23:24
Le prince Albert II. Photo Cyril Dodergny

Vous partez dans quelques jours en Colombie pour participer à la nouvelle campagne scientifique. Content?

Je suis très heureux de rejoindre l’équipe des Explorations de Monaco en Colombie, et de découvrir cette île de Malpelo dont j’entends beaucoup parler depuis quelques années. Je vais enfin pouvoir découvrir ce sanctuaire marin. Les colonies de requins-marteaux sont assez impressionnantes. 

Je vais découvrir cela avec Sandra Bessudo (une biologiste marine de renommée mondiale, qui travaille en Colombie, NDLR) et Pierre Frolla qui nous accompagne .

 

Le départ du Tour de France 2020 à Nice: une bonne nouvelle? 

C’est une excellente nouvelle. Je garde un très beau souvenir du départ à Monaco. Ce fut un moment marquant pour la Principauté en matière d’organisation de grands événements sportifs. Je suis très heureux pour Nice et toute la région de cette perspective de grand départ du Tour de France à Nice.

Je ne connais pas encore le parcours et je ne sais donc pas s’il passera par ici. Je vais rapidement sonder Christian Prudhomme afin qu’il me donne quelques indications. En attendant, je serai au départ du Tour cet été en Vendée. J’essaie d’y aller chaque année.

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.