“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Découvrez le portrait robot du nouveau Conseil national de Monaco

Mis à jour le 12/02/2018 à 17:58 Publié le 12/02/2018 à 17:30
Découvrez le portrait robot du Conseil national

Découvrez le portrait robot du Conseil national Infographie Rina Uzan

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Découvrez le portrait robot du nouveau Conseil national de Monaco

Au terme d’une longue nuit électorale, le résultat sorti des urnes pour les élections nationales donne un nouveau visage à la Haute assemblée, renouvelée aux trois quarts.

Les résultats sortis des urnes dans la nuit de dimanche à lundi, donnent comme tous les cinq ans, un nouveau visage au Conseil national. Ce 11 février 2018, le choix des Monégasques a été de le modifier aux trois quarts.

11 conseillers experimentés

Si six conseillers sortants renouvellent leur mandat, l’hémicycle voit aussi le retour de cinq anciens conseillers nationaux, ayant siégé entre 2003 et 2013 et déjà dans la majorité de Stéphane Valéri. L’assemblée est donc presque pour moitié composée d’anciens élus.

Comme en 2013, les deux autres têtes listes engagées dans la campagne, Béatrice Fresko-Rolfo et Jean-Louis Grinda se retrouvent élues, du côté de la minorité.

Une promotion de "petits nouveaux"

Le reste de l’hémicycle est constitué de novices dans leurs habits d’élus: Karen Aliprendi de Carvalho, José Badia, Pierre Bardy, Corinne Bertani, Thomas Brezzo, Jean-Charles Emmerich, Marie-Noëlle Gibelli, Marine Grisoul, Franck Julien, Franck Lobono, Marc Mourou, Balthazar Seydoux Fornier de Clausonne et Pierre van Klaveren.

Parmi eux, siégeront, outre la benjamine, Marine Grisoul qui a 29 ans, cinq trentenaires qui s’engagent pour la première fois dans la vie politique. Une situation inédite dans l’histoire du pays.

D'horizons variés

Outre quatre retraités, divers secteurs professionnels sont représentés. Parmi eux, cinq professionnels de la santé, dont deux médecins. Mais aussi un salarié de la SBM, un avocat, un architecte, quelques fonctionnaires et une large part d’entrepreneurs.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.